Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Matilde Moro, directrice d’Asoprovac, association des producteurs espagnols de viande bovine
« Notre administration nous a aidéS à conquérir de nouveaux marchés »

L’Espagne a su rebondir après les crises des prix des matières premières en retrouvant de la compétitivité et de la cohérence nationale pour reconquérir les marchés des pays tiers.

Matilde Moro, directrice d’Asoprovac. « Nous proposons des animaux de meilleure qualité que les pays de l’Est et à des tarifs plus compétitifs que nos principaux voisins et en particulier la France. »
© DR
Comment expliquez-vous le développement si important et si rapide des exportations espagnoles d’animaux vivants vers les pays tiers depuis 2015 ?

Matilde Moro - Nous avions un besoin important de diversification du marché après deux crises de prix des matières premières au cours desquelles les producteurs ont beaucoup souffert. L’amélioration des conditions sanitaires en Espagne et l’aggravation dans d’autres pays européens ont également joué. Il faut surtout souligner qu’il ne s’agissait pas de nouveaux marchés, mais de la reconquête de pays vers lesquels nous exportions quelques années auparavant. L’ouverture de la route du Maghreb aux bovins vivants — d’une qualité égale à la viande consommée en Espagne — a commencé dans les premières années du siècle, coïncidant avec les problèmes de l’ESB dans certains pays européens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

graph efficow
Efficow pour repérer les vaches les plus rentables du troupeau
France Conseil élevage proposera un nouveau service pour classer les vaches allaitantes d’un troupeau selon leur rentabilité…
Limousin junior a la particularité d’être la seule démarche label rouge permettant de valoriser des taurillons de race allaitante.  © F. d'Alteroche
L’objectif ambitieux de 40 % de label rouge à échéance 2023
Le plan de filière défini par Interbev dans le cadre des Égalim ambitionne de faire passer à 40 % l’offre de viande bovine…
Les réglages de l’épandeur facilités par les applis
Machinisme
Avec la création permanente de nouvelles formulations d’engrais, le recours à une application sur smartphone permet de profiter…
infomycotoxines.fr
Alltech : un nouveau site web dédié aux mycotoxines

InfoMycotoxines.fr informe sur comment analyser les mycotoxines, et comment les combattre. « Le site web s’…

Coop de France devient La Coopération agricole

En décembre, à l’occasion de son Congrès annuel, Coop de France a dévoilé sa nouvelle identité. La Coopération agricole …

betteraves fourragères Charolais
De bons rendements en 2019 pour les essais variétés betteraves fourragères
Les rendements moyens des essais de variétés 2019 sont supérieurs à 17 tonnes de matière sèche totale par hectare, soit plus de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande