Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Petit regain de la production en 2014

L’Institut de l’élevage prévoit une légère progression de la production de viande bovine pour l’année en cours.

Le regain d’attractivité de la production laitière devrait cette année indirectement se traduire par une légère progression de la production de viande bovine. « La France abattra sans aucun doute plus de femelles qu’en 2013, année marquée par une profonde pénurie en la matière, et un peu plus de taurillons », explique le département économie de l’Institut de l’élevage.

 

Bonne conjoncture et assouplissement des contraintes de production

Et de préciser les raisons de cette hausse prévisible. « En 2013, la très bonne conjoncture laitière et l’assouplissement des contraintes d’encadrement de la production ont incité les éleveurs à étoffer leur troupeau, rompant pour la première fois depuis 19 ans avec la baisse structurelle du cheptel laitier. » De plus, les incertitudes sur le mode d’attribution de la nouvelle prime à la vache allaitante ont mis un coup d’arrêt au phénomène de décapitalisation constaté sur le troupeau de vaches nourrices depuis deux ans. La ferme France démarre donc 2014 avec un peu plus de vaches qu’il y a un an, d’où le petit regain attendu pour les abattages de femelles.

 

Pour les mâles après le petit creux des naissances du printemps 2013, le nombre de broutards disponibles devrait être conforté à partir du second semestre. « Cet hiver, le nombre de génisses prêtes à vêler est en hausse et les problèmes sanitaires ayant affecté les naissances en races à viande seront a priori moins handicapants qu’en 2013. »
La production de taurillons est prévue en légère progression surtout au cours du premier semestre. « La seconde moitié de l’année enregistrera plutôt une baisse, compte tenu des exportations dynamiques de broutards fin 2013 et du recul du nombre de veaux nés début 2013 dans le cheptel allaitant », prédit l’Institut.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
L’image de la viande argentine ternie par la part croissante des feedlots
Près du quart du territoire argentin a un climat idéal dix mois sur douze pour faire pousser de l’herbe. Malgré ces atouts pour…
Vignette
Le prix, toujours le prix et encore le prix
Le prix des bovins finis a été au cœur des débats lors du dernier congrès de la Fédération Nationale Bovine. Faute d’obtenir des…
Vignette
Olivier Chaillou, président de Terrena

Olivier Chaillou, a été élu le 21 décembre à la présidence de Terrena et succède à Hubert Garaud. Il était jusqu’à…

Vignette
L’année 2018 a été plus favorable au maigre qu’à la viande
Du mieux pour le maigre mais toujours pas terrible pour la viande finie. L’année 2018 s’est globalement traduite par un écart…
Vignette
« Rompre le silence sur les difficultés des agriculteurs »
Une étude réalisée pour Solidarité Paysans pointe la somme de pressions que subissent les agriculteurs d’aujourd’hui. Rompre le…
Vignette
Dominique Chargé, président de Coop de France

Dominique Chargé, a été élu fin décembre à la présidence de Coop de France. Il était jusqu’alors président de la section…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande