Aller au contenu principal

L’imagerie 3D en élevage entre en phase de développement

France Conseil Elevage et l’Institut de l’Elevage ont signé un accord-cadre pour développer le phénotypage à l’aide de l’imagerie 3D. Le premier projet concerne le pointage et la pesée au sevrage des veaux de race allaitante.

pheno3D signature convention
Dominique Davy, président de France Conseil Elevage et Martial Marguet, président de l'Institut de l'Elevage ont signé au Space un accord-cadre sur le développement de l'imagerie 3D en élevage
© S.Bourgeois

Le recours à l’imagerie 3D pour estimer les caractéristiques corporelles des animaux en élevage est sur la rampe de lancement. Après une phase expérimentale, débute la phase de développement du projet. France Conseil Elevage et l’Institut de l’Elevage ont signé à cet effet le 14 septembre 2021 au Space un accord-cadre.  

Le premier projet porte sur l’automatisation du pointage visuel et de la pesée des veaux de races allaitantes au sevrage. « La mise au point du prototype est programmée pour juillet 2022, puis une phase de tests débutera et la finalisation du projet interviendra fin 2022. Le développement sur le terrain pourrait ainsi démarrer courant 2023 » précise Maxence Bruyas de France Conseil Elevage. Les organismes de sélection des races allaitantes sont associés à la démarche.

Lire aussi : Estimer la morphologie avec une caméra 3D

Cet outil concernera à terme trois filières : bovins lait, bovins viande et caprins. Les perspectives de récolte de phénotypes sont très vastes. « Le développement de cet outil se fera au service des éleveurs et au service des organisations de la génétique. Nous allons capitaliser sur les acquis antérieurs des organismes de sélection » souligne Martial Marguet, président de l’Institut de l’Elevage.

Lire aussi : Une caméra 3D pour suivre la note d’état

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Pour toucher le bonus haies, il faut faire certifier la gestion durable des haies.
PAC 2023 : un bonus haies de 7 euros l’hectare
Le bonus haies et le nouveau barème pour les infrastructures agroécologiques sont les deux nouveautés de la PAC 2023-2027…
Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
La convergence aggrave la perte sur l'aide couplée pour les systèmes engraisseurs spécialisés de jeunes bovins, naisseurs-engraisseurs de jeunes bovins et naisseurs-engraisseurs de veaux sous la mère.
PAC 2023 : les aides du premier pilier ne favorisent pas les systèmes qui engraissent
D’après une simulation de l’Institut de l’élevage, les systèmes qui engraissent seraient franchement perdants sur le premier…
Florent Roux du Gaec du domaine des Ravauds à Volesvres en Saône-et-Loire, 150 charolaises sur 260 ha (dont 220 de prairies naturelles).
"Un très bon ensilage d’herbe récolté le 28 octobre"
Les conditions météo de l’automne ont permis à certaines prairies d’exprimer leur potentiel, avec en plus une forte…
En Espagne, la convergence n'est pas favorable aux systèmes engraisseurs.
PAC 2023 : quels choix ont fait nos voisins européens pour les bovins viande ?
Chez nos voisins et partenaires européens, les aides couplées aux bovins viande évoluent globalement peu, et il n’y a pas…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande