Aller au contenu principal

Les chaleurs des génisses limousines de Moussours détectées avec des capteurs

La pose de capteurs connectés est une aide appréciable pour la détection des chaleurs sur les cheptels de grande dimension où l’objectif est le 100 % IA.

France Limousin sélection a choisi d'opter pour le capteur Heatime Pro distribué par Evolution.  © F. d'Alteroche
France Limousin sélection a choisi d'opter pour le capteur Heatime Pro distribué par Evolution.
© F. d'Alteroche

La station de Moussours en Corrèze est utilisée pour évaluer les qualités maternelles de génisses issues d’inséminations de testage et filles de taureaux limousins présélectionnés par Créalim en vue d’une large diffusion par IA, à condition bien entendu que ces génisses soient de bonnes mères. 250 génisses de 15 mois et 150 jeunes vaches de deux ans correspondant à une partie des génisses de la génération de l’année précédente sont mises à la reproduction chaque année. Toutes les génisses sont équipées de capteurs Heatime fixés sur un collier. Lesquels permettent, entre autres, d’aider à la détection des chaleurs. Ils comparent l’activité physique des animaux par rapport aux jours précédents. Chaque animal est donc son propre témoin. Les tags envoient toutes les dix minutes l’information captée à une antenne radio, elle-même reliée à un boîtier autonome. C’est le regain d’activité consécutif à des déplacements accrus traduisant l’expression des chaleurs qui déclenche un message d’alerte. Le Heatime ne détecte donc pas la chaleur à proprement parler, mais son expression via l’accélération de la fréquence des déplacements.

Pour être certain que ce soient les chaleurs qui déclenchent l’alerte, il faut que le collier ait été posé suffisamment de temps en amont pour que l’appareil ait pu étalonner les déplacements de l’animal sur une durée correspondant à au moins un ou deux cycles. « Nous posons les capteurs début novembre pour une mise à la reproduction qui démarre le 14 décembre », explique Vivien Letourneur responsable technique de la station. Les génisses sont inséminées à partir de 15 mois. La période de mise à la reproduction dure un peu plus de 10 semaines et couvre la durée de trois cycles.

Sur poste fixe ou sur smartphone

Deux possibilités de suivi sont possibles : sur ordinateur à poste fixe ou sur smartphone. « En semaine, je consulte les alertes sur le poste fixe à 7 h 00 dès que j’arrive à la station." Tout message d’alerte est suivi d’une observation de la génisse et se solde le plus souvent par une IA dans la journée. Mais cela doit aussi correspondre au cycle de l’animal. « Si j’ai une alerte en dehors du cycle, je ne programme pas d’IA. »

Vivien Letourneur reconnaît ne pas être un inconditionnel du suivi sur smartphone qu’il n’utilise que le week-end. « Cela fait un an que je travaille avec le Heatime puisqu’il n’y a qu’un peu plus d’un an que je travaille à Moussours. Comparativement à la précédente campagne, on a gagné 20 % de réussite à l’IA. C’est un outil qui fonctionne bien, mais à partir du moment où les capteurs sont posés il faut regarder tous les jours à heure fixe et s’y tenir. » Sur l’interface à poste fixe, il est possible de trier et hiérarchiser énormément de données. « Cet outil correspond dans l’idéal aux attentes d’éleveurs très techniques, parfaitement à l’aise avec l’usage au quotidien d’un ordi et en recherche de résultats. À Moussours avec 400 femelles en 100 % IA sur un intervalle de temps assez court c’est vraiment un outil intéressant. Si on voulait tout faire à l’œil, il faudrait autour de 4 heures par jour rien qu’en surveillance. »

Mais cet outil ne doit pas non plus occulter le fait qu’obtenir de bons résultats de reproduction bovine dépend d’autres facteurs pour lesquels l’alimentation, la minéralisation et la génétique jouent des rôles prépondérants. Un bel appareil ne permet de détecter les chaleurs que si les animaux viennent effectivement en chaleurs !

 

Une liste des outils connectés disponibles

Il existe un grand nombre de capteurs et solutions numériques connectées pouvant être appliquées aux élevages de ruminants. Une partie d’entre eux peuvent être utilisés pour aider les éleveurs à piloter le suivi de la reproduction. L’Institut de l’élevage en propose un inventaire exhaustif sur son site ici avec un système de filtre selon l’objectif souhaité et renvoi sur le site des fabricants et distributeurs de ces produits.

 Lire aussi : Détection des chaleurs : prendre en compte les comportements sexuels secondaires chez la vache allaitante

Lire aussi : « L’IVV moyen a été amélioré de 20 jours »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande