Aller au contenu principal

Les Digifermes accompagnent l’agriculture connectée

Arvalis a décidé d’aider les agriculteurs utilisateurs du numérique dans la mise en œuvre de nouvelles technologies, en créant le label Digifermes pour tester les outils connectés en conditions réelles.

ferme expérimentale Arvalis à Saint-Hilaire-en-Woëvre
© Arvalis Institut du végétal

Le label Digifermes est attribué aux stations expérimentales qui évaluent des technologies numériques innovantes, en lien avec des entreprises de l’agroéquipement et de la gestion digitale des données. Il permet une évaluation par le biais de protocoles robustes, fiables et transversaux afin de proposer des innovations numériques porteuses de compétitivité, de respect de l’environnement et d’amélioration des conditions d’exercice du métier (bien-être et sécurité au travail). Il a été lancé par Arvalis en 2015 avec deux fermes : une à Boigneville dans l’Essonne dédiée aux grandes cultures, l’autre à Saint-Hilaire-en-Woëvre en Lorraine avec une production bovins viande. En 2017, le label a élargi son partenariat avec l’intégration de l’Institut de l’élevage, de l’Institut technique de la betterave, de Terres Inovia et de l’Acta. Aujourd’hui, le réseau des Digifermes compte 13 fermes, dont une spécialisée en bovins viande, la ferme expérimentale des Établières en Vendée.

De nombreuses thématiques abordées

À travers quatre thématiques d’expérimentation (engraissement des jeunes bovins et des femelles, conduite alimentaire – recherche d’autonomie, conduite du troupeau-comportement – bien-être animal et pâturage – production de fourrages), la ferme des Établières teste « la production et la consommation d’électricité en temps réel, la gestion des données, le tableau de bord, des équipements connectés tels que pont-bascule, pesée avec lecture de boucles électroniques…, mesure de la valeur de l’herbe avec satellite, herbomètre et station météo. On suit également l’abreuvement en bâtiments et au pâturage, via des abreuvoirs volumétriques et des capteurs connectés sur le réseau mais aussi le pilotage de la reproduction avec des outils connectés. Ainsi, grâce à partenariat avec Gènes diffusion, on éprouve par exemple des colliers connectés afin de mesurer l’activité des animaux et suivre leur comportement (reproduction, ingestion, repos, santé…). Les données recueillies serviront dans le programme génomique Valoris 38 et nous permettront d’élaborer des recommandations pratiques, à partir de l’étude zootechnique permise. D’autres recherches sont envisagées par le biais de ces colliers, comme la précocité sexuelle des génisses, le comportement du couple mère-veau ou encore le bien-être animal et la gestion de la santé des différentes catégories animales », explique Sophie Valance, responsable de la Digiferme des Établières.

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Elevage bovins viande : mieux s'organiser pour mieux vivre au travail
Elevage bovins viande : mieux s'organiser pour mieux vivre au travail
Le travail, sujet très personnel n’est pas facile à aborder. Pourtant, il est un point de tension de plus en plus fort pour les…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande