Aller au contenu principal

Le système Inra de rationnement est rénové

Le système d’alimentation des ruminants de l’Inra permet de mieux prendre en compte les réponses des animaux aux diverses pratiques alimentaires et à l’évolution des potentiels de production.

Les réductions d’apports en comparaison aux besoins physiologiques peuvent désormais être mieux raisonnées et maîtrisées dans l’intensité et la durée.
© S. Chatenet

Entamée en 2010, la rénovation du système d’alimentation des ruminants de l’Inra aboutira à la publication fin 2018 d’un nouveau « livre rouge ». UF pour l’énergie, PDI pour les protéines, et UE pour l’ingestion ont fait leurs preuves et perdurent, pour ne pas perturber les habitudes de raisonnement, mais ces systèmes d’unités alimentaires sont améliorés et affinés dans leurs usages. Le modèle des apports alimentaires est ainsi profondément revu. Il intègre le fait que la valeur alimentaire d’une ration n’est pas égale à la somme de la valeur donnée dans les tables des différents aliments qui la composent. Et pour cela, il tient compte des interactions qui se produisent lors de la digestion dans le rumen puis dans l’utilisation finale des nutriments. Ainsi, plus l’ingestion est importante, et plus la proportion d’aliments concentrés est élevée, plus il y a d’interactions digestives et métaboliques, et les principales d’entre elles ont été modélisées par l’Inra.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Le cheptel allaitant poursuit son recul sur les premiers mois de 2022
Au 1er avril 2022, le cheptel de vaches allaitantes était en recul de 2.9 % par rapport à la même date en 2021.
Anticiper un recul des disponibilités en paille en réalisant dès à présent un stock de plaquettes
Le bois plaquette a fait ses preuves pour confectionner la litière dans les élevages cultivant peu de céréales mais disposant de…
Contrôle par vidéo en abattoir : un bilan positif de l'expérimentation
Après deux ans d’expérimentation, les cinq abattoirs qui ont testé la vidéo dressent un bilan positif. Si sa mise en œuvre est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande