Aller au contenu principal

Le Herd-book Charolais poursuit ses actions "au service de l'éleveur"

herd-book Charolais
Hugues Pichard, président de Charolais France et Sébastien Cluzel, président du Herd-book Charolais
© S.Bourgeois

Sébastien Cluzel, nouveau président du herd-book Charolais, va travailler avec une équipe réduite. Le bureau est passé de 12 à 7 personnes, et le nombre total des administrateurs de 40 à 20. "L'ensemble du territoire français est représenté. Des groupes de travail fonctionneront en "mode projet" pour plus de fluidité dans les décisions" a t'il expliqué lors d'une conférence de presse au Sommet de l'Elevage, en tandem avec Hugues Pichard, président de l'OS Charolais France.

 

Sur le fond, les actions iront dans la continuité de ce qu'a développé l'équipe précédente avec Pascal Langevin. Le projet est basé sur l'éleveur et la plus-value technique et économique de son travail, la modernisation des services, et le développement d'outils autres. "Les valeurs sont neutralité, équité, transparence et flexibilité."

 

Le herd-book poursuit l'orientation donnée ces cinq à six dernières années à la Charolaise vers "plus de muscle et moins d'os" pour résumer. "Nous restons très attachés aux qualités maternelles pour un maximum de rentabilité et de simplicité d'élevage, et ceci avec des formats mesurés". L'étude commandée par l'OS Charolais à Normabev a montré que le poids moyen des réformes charolaises est de 413 kilos de carcasse. "Il faut faire attention aux idées reçues" signale Hugues Pichard.

La génétique, levier de rentabilité à ne pas négliger

 

"La génétique est un important levier de rentabilité, qu'il ne faut surtout pas négliger quand les temps sont difficiles comme en ce moment. Les manifestations d'élevage comme les concours et les ventes permettent aussi de créer des temps d'échanges entre éleveurs et de percevoir le soutien de consommateurs" remarque Sébastien Cluzel.

L'outil  éCow, qui a reçu depuis son lancement il y a un an un accueil très positif de la part des éleveurs, bénéficie désormais de nouveaux indicateurs dédiés aux performances des taureaux et des lignées femelles. L'appli smartphone HBC s'enrichit elle aussi de nouvelles fonctionnalités. En particulier, chaque éleveur connecté peut commander les certificats de ses animaux pré-inscrits et les régler en ligne.

 

Le Herd-book prépare par ailleurs un temps fort de communication vers le grand public. La Charolaise est la première race à grand effectif qui sera l'égérie du SIA depuis que cette formule d'affiche existe. Rendez-vous à Paris du 22 février au 1er mars prochain, avec un concours qui aura lieu comme l'an dernier le 1er dimanche. "Avec nos 1 600 000 vaches et presque un milliard d'euros de chiffre d'affaires en animaux vifs exportés chaque année, nous sommes une grande valeur capitalistique du pays" remarque Hugues Pichard.

Rendez-vous est également donné le 23 février à la station d'évaluation du Marault, pour la vente de "taureaux à génisses".

 

Lire aussi : éCow, un nouvel outil des adhérents du HBC

Un classement économique des vaches du troupeau avec éCow


 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« L’Europe est en quasi-pénurie de viande bovine »
Depuis 2021, la faiblesse de la production des grands pays exportateurs mondiaux fait face à la vigueur de la demande. Le point…
bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
Le plafond de 120 UGB primables par travailleur avec transparence, couplé à un écrêtement au-delà de 1,4 UGB de plus de seize mois par hectare SFP -— la SFP étant calculée ici de la même façon que pour l’ICHN, vont concerner beaucoup d'élevages.
Première approche de la nouvelle PAC sur des cas-types bovins viande
La réforme du premier pilier de la PAC flèche les systèmes allaitants vers l’engraissement. Dans bien des cas, les élevages…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande