Aller au contenu principal
Font Size

Le Herd-book Charolais poursuit ses actions "au service de l'éleveur"

herd-book Charolais
Hugues Pichard, président de Charolais France et Sébastien Cluzel, président du Herd-book Charolais
© S.Bourgeois

Sébastien Cluzel, nouveau président du herd-book Charolais, va travailler avec une équipe réduite. Le bureau est passé de 12 à 7 personnes, et le nombre total des administrateurs de 40 à 20. "L'ensemble du territoire français est représenté. Des groupes de travail fonctionneront en "mode projet" pour plus de fluidité dans les décisions" a t'il expliqué lors d'une conférence de presse au Sommet de l'Elevage, en tandem avec Hugues Pichard, président de l'OS Charolais France.

 

Sur le fond, les actions iront dans la continuité de ce qu'a développé l'équipe précédente avec Pascal Langevin. Le projet est basé sur l'éleveur et la plus-value technique et économique de son travail, la modernisation des services, et le développement d'outils autres. "Les valeurs sont neutralité, équité, transparence et flexibilité."

 

Le herd-book poursuit l'orientation donnée ces cinq à six dernières années à la Charolaise vers "plus de muscle et moins d'os" pour résumer. "Nous restons très attachés aux qualités maternelles pour un maximum de rentabilité et de simplicité d'élevage, et ceci avec des formats mesurés". L'étude commandée par l'OS Charolais à Normabev a montré que le poids moyen des réformes charolaises est de 413 kilos de carcasse. "Il faut faire attention aux idées reçues" signale Hugues Pichard.

La génétique, levier de rentabilité à ne pas négliger

 

"La génétique est un important levier de rentabilité, qu'il ne faut surtout pas négliger quand les temps sont difficiles comme en ce moment. Les manifestations d'élevage comme les concours et les ventes permettent aussi de créer des temps d'échanges entre éleveurs et de percevoir le soutien de consommateurs" remarque Sébastien Cluzel.

L'outil  éCow, qui a reçu depuis son lancement il y a un an un accueil très positif de la part des éleveurs, bénéficie désormais de nouveaux indicateurs dédiés aux performances des taureaux et des lignées femelles. L'appli smartphone HBC s'enrichit elle aussi de nouvelles fonctionnalités. En particulier, chaque éleveur connecté peut commander les certificats de ses animaux pré-inscrits et les régler en ligne.

 

Le Herd-book prépare par ailleurs un temps fort de communication vers le grand public. La Charolaise est la première race à grand effectif qui sera l'égérie du SIA depuis que cette formule d'affiche existe. Rendez-vous à Paris du 22 février au 1er mars prochain, avec un concours qui aura lieu comme l'an dernier le 1er dimanche. "Avec nos 1 600 000 vaches et presque un milliard d'euros de chiffre d'affaires en animaux vifs exportés chaque année, nous sommes une grande valeur capitalistique du pays" remarque Hugues Pichard.

Rendez-vous est également donné le 23 février à la station d'évaluation du Marault, pour la vente de "taureaux à génisses".

 

Lire aussi : éCow, un nouvel outil des adhérents du HBC

Un classement économique des vaches du troupeau avec éCow


 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Vignette
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande