Aller au contenu principal

Le centre d’engraissement de Saint Martial le Vieux repris par la société T’RHEA

Le centre d’engraissement collectif de Saint Martial le Vieux situé sur le plateau de Millevaches dans la Creuse a été repris par la société T'RHEA une entreprise des Bouches-du-Rhône. Cette dernière avait déjà repris la société Covilim à Limoges, spécialisée dans l’export de viande de JB.

Fortement contesté lors de leur édification durant l'hiver 2015, les deux stabulations de 180 m de long avaient été vandalisées avec des tags injurieux puis partiellement incendiées en décembre 2016.
Depuis 2015, ce projet a été très vivement attaqué. À peine sorties de terre, les installations ont été vandalisées avec des tags injurieux puis partiellement incendiées en décembre 2016.
© F. d'Alteroche (Archives)

Basée à Saint-Martin-de-Crau dans les Bouches-du-Rhône, la société T'RHEA, vient de reprendre les installations du centre d’engraissement collectif de Saint Martial le Vieux, dans la Creuse. Cette décision a été validée le 2 novembre dernier par le tribunal de commerce de Guéret. La SAS « Ferme de Saint-Martial », en charge de la gestion de cet atelier d’engraissement collectif était en redressement judiciaire depuis le 3 août dernier. La société T'RHEA était le seul repreneur à avoir fait une offre pour en racheter les infrastructures lesquelles sont la propriété de Haute-Corrèze Communauté, une entité regroupant 71 communes de Haute-Corrèze.

Trois unité d'abattage en Corrèze, Haute-Vienne et Dordogne

Spécialisée dans les produits carnés, la société T'RHEA possède plusieurs magasins de détail situés en Provence et dans le Périgord ainsi que différentes entreprises d’abattage. Le groupe T’RHEA a en particulier récemment repris les abattoirs de Brive (Corrèze) et Thiviers (Dordogne), ainsi que la société Covilim à Limoges, laquelle est dédiée à l'exportation viande de JB principalement Limousins. La reprise de cette unité d’engraissement vise à sécuriser l'approvisionnement de ces unités d’abattage situées dans un rayon proche.

1000 places sur litière paillée

Le centre d’engraissement de Saint Martial le Vieux avait été construit au cours de l’hiver 2015. Il se compose de deux stabulations en bois de 180 m de long, couvertes de panneaux photovoltaïques pour actuellement un total de 850 places sur litière paillée accumulée et un bâtiment de stockage. Il avait à l’époque été conçu pour engraisser 1 200 taurillons/an en contractualisant leur reprise avec le groupe SVA avec l’objectif d’apporter de la valeur ajoutée aux 45 élevages qui s’étaient regroupés au sein d’une SAS mise sur pied pour assurer la gestion au quotidien du fonctionnement de cet atelier. Mais dans une zone où l’altitude, associée aux conditions pédoclimatiques, rendent assez aléatoire la culture du maïs et des céréales à paille, le fonctionnement de cet atelier se traduisait par la nécessité de faire venir depuis les zones céréalières l’essentiel des composants de la ration ainsi que la paille. Même si les résultats techniques étaient satisfaisants, la rentabilité était loin d’être au rendez-vous.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Fortement contesté lors de leur édification durant l'hiver 2015, les deux stabulations de 180 m de long avaient été vandalisées avec des tags injurieux puis partiellement incendiées en décembre 2016.
Le centre d’engraissement de Saint Martial le Vieux repris par la société T’RHEA
Le centre d’engraissement collectif de Saint Martial le Vieux situé sur le plateau de Millevaches dans la Creuse a été repris par…
Un foin de faible valeur à volonté est-il idéal pour des vaches allaitantes gestantes ?
Peut-on tolérer un déficit protéique important, susceptible de perturber le fonctionnement du rumen, sur la fin de gestation des…
La Loi de santé animale modifie la prophylaxie IBR
Dès cet automne, la prophylaxie IBR s’allège pour les élevages qualifiés, mais accroit sa pression sur ceux qui ne sont entrés…
Les vaches fraîches vêlées sont plus faciles à traire juste après la mise bas lorsque leur principale préoccupation est de s’occuper des veaux nouveau-nés.
« Je drenche les veaux avec le colostrum juste après vêlage »
Sébastien Labrune est convaincu de l’intérêt d’une bonne gestion du colostrum. Le suivi colostral au niveau du troupeau va lui…
[Prospective] Un net recul du cheptel allaitant se profile à l’horizon 2030
Une étude prospective réalisée par l’Institut de l’élevage fait état d’un recul proche de 600 000 têtes pour le nombre de vaches…
Niveau record pour l'Ipampa viande bovine en septembre 2021
L'Ipampa viande bovine est l'indice des prix d'achat des moyens de production pour les producteurs de viande bovine. Il permet de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande