Aller au contenu principal

L’Aberdeen Angus a son organisme de sélection français

L’organisme de sélection Angus France est officiellement reconnu. La première étape est désormais de générer des pedigrees qui garantiront la race pure des animaux.

© OS Angus France

A l’automne 2021, l’association Aberdeen Angus France a obtenu la reconnaissance officielle par le ministère de l’Agriculture de l’organisme de sélection Angus France. Son président est Jérôme Curt, éleveur dans l’Ain.

« Le premier objectif est de générer des pedigrees pour garantir la race pure » explique Emmanuel Spinnewyn de l’association Aberdeen Angus France. L’usage du code race 17 va donc désormais être régi par les règles du livre généalogique. 

Les éleveurs français ont choisi de référer le nom de la race à son berceau, le comté d’Aberdeen en Ecosse. Une bonne partie des troupeaux sont d’ailleurs issus de génétique écossaise et irlandaise, certains travaillent plutôt avec des origines des Etats-Unis. L’Angus est au niveau mondial la race allaitante la plus répandue, et une grande diversité de modèles d’animaux et de programmes de sélection co-existent dans de nombreux pays.

Un schéma de sélection français pour l'Aberdeen Angus

« La deuxième étape pour notre OS français sera de créer un schéma de sélection. »  Le format, l’équilibre entre qualités maternelles et qualités bouchères et les axes de sélection français seront définis. Un travail sur le persillé est déjà prévu. « Nous préparons aussi le lancement de la génomique » explique Emmanuel Spinnewyn. Une mutualisation des ressources humaines pour faire fonctionner l’OS est organisée avec les races Redyblack et Hereford.

En 2021, 3 350 vaches de race Angus étaient contrôlées dans 275 troupeaux adhérents à la CPB (certification parenté bovine). « De nouveaux troupeaux sont créés chaque année et l’effectif continue d’augmenter. L’Aberdeen Angus connaît une vraie dynamique en France. Les performances techniques avec la précocité et l’efficacité alimentaire pour les éleveurs, le format des carcasses et la qualité de la viande pour l’aval, répondent aux problématiques d’aujourd’hui. » Son aptitude au croisement tant sur laitières qu’allaitantes est aussi mis en avant.

Au Sommet de l’Elevage, le mardi 4 octobre 2022, l’association organise son premier concours avec seize animaux.

 

Les plus lus

Frédéric Busarello, éleveur de limousines et de comtoises situé à Ceyrat dans le Puy-de-Dôme
Astuce d'éleveur : des piquets fixés par du sable dans des manchons de PVC

Situé en zone pavillonnaire, Frédéric Busarello, éleveur de limousines et de comtoises, a dû tenir compte des contraintes…

semis maïs
Maïs fourrage : quelles peuvent être les conséquences du retard des semis ?

Les semis de maïs sont retardés dans beaucoup de secteurs de polyculture-élevage par l'excès d'eau. A partir de fin mai début…

L’objectif du projet était de concentrer l’activité sur un seul site pour le troupeau mère. De gauche à droite, Martine et Gérard Chassang, Vincent Charbonnel, ...
Bâtiment d’élevage : « Nous avons modernisé et agrandi une ancienne stabulation pour améliorer notre confort de travail »

Le Gaec Chassang, dans le Cantal, a opté pour la modernisation et l’agrandissement d’une ancienne stabulation. Le projet…

FRED
Prairies : « Nous semons le même mélange multiespèces sur toutes les parcelles »

En Meurthe-et-Moselle, le Gaec du Cytise a arrêté son choix sur un unique mélange de cinq espèces pour ses prairies…

Gaec Picauville élevage de parthenaises dans les Deux-Sèvres
« Nous cherchons à exprimer le plein potentiel de nos parthenaises »

Dans les Deux-Sèvres, Charlotte et Mathieu Picauville mènent d’une main de maître leur troupeau de 200 mères parthenaises…

Taureaux à la station nationale d'évaluation raciale OS Aubrac à St Chély d'Aubrac dans l'Aveyron
En race aubrac, l’aptitude des taureaux à valoriser des fourrages grossiers passée au crible

À la station d’évaluation de la Borie en Aveyron, la capacité des jeunes taureaux aubracs à valoriser les fourrages…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande