Aller au contenu principal

Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine

  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du Mans.

Après le centre de Limoges, en 2021, le concours national de la race Limousine a investi la Foire du Mans, dans la Sarthe, pour son édition 2022. Une première ! Pour l’occasion, six éleveurs du département ont participé à leur premier national. Les éleveurs n’ont d’ailleurs pas hésité à répondre à l’appel des 72 heures du Mans et de la Limousine et ce, malgré le contexte économique, sociétal et météorologique difficile, avec près de 450 bovins, en provenance de plus de 150 élevages, issus de 33 départements, un record ! La quasi-totalité des régions françaises était représentée. De nombreuses délégations étrangères ont fait le déplacement pour l’occasion (Espagne, Angleterre, Belgique, Suisse, Danemark, Hongrie, Pays-Bas, Luxembourg, Irlande, Allemagne et Portugal).

« Avec ses 100 000 visiteurs, la Foire du Mans est un moment unique pour échanger et rencontrer les citadins. Cette proximité avec les consommateurs est, depuis plusieurs années déjà, la signature du national Limousin qui s’implante en cœur de ville ou au sein d’une manifestation préexistante attirant de nombreux visiteurs afin de renforcer les liens entre les consommateurs et des éleveurs souhaitant partager la passion de leur métier », souligne Jean-Marc Alibert, président de France limousin sélection.

 

Un travail sur la locomotion

Tout au long du classement, les six juges ont mis en avant les fondamentaux de la race, ainsi que la qualité de locomotion des animaux. Un programme (Degeloc), aidé par la région Nouvelle-Aquitaine, a d’ailleurs été lancé sur la locomotion, la qualité des aplombs et des onglons. « A l’heure où les élevages sont de plus en plus grands, il semble important de travailler sur ce point. » Une collecte de données a déjà commencé à la station de Lanaud et au sein d’élevages (88 dans toute la France). L’idée est de pouvoir isoler sur le génome les animaux qui peuvent poser des problèmes. Un programme doit également débuter sur l’adaptation à la chaleur des animaux.

La vente aux enchères organisées par Interlim génétique service a permis de vendre la totalité des animaux présentés. Le prix moyen est de 5 665 €. La meilleure enchère (17 500 €) a été consentie pour un taureau de trois ans, Papagos. Il restera en France et ira dans l’Eure après être né dans le Maine-et-Loire. Douze des 20 animaux mis en vente poursuivront leur carrière en dehors de nos frontières (Pays-Bas, Royaume-Uni, Belgique, Espagne et Luxembourg).

Le national Limousin s’est achevé par des prix spéciaux qualités bouchères, où le développement musculaire a été mis à l’honneur.

L’an prochain, le national Limousin sera organisé dans le cadre du Sommet de l’élevage.

 

 

Côté palmarès :

  • Prix de la meilleure reproductrice qualifiée RR : Occitane au Gaec de Picheloup (Haute-Garonne)

  • Prix de la meilleure reproductrice qualifiée RRE : Infidèle au Gaec de la Martinière (Maine-et-Loire)

  • Prix du meilleur reproducteur qualifié à Lanaud : Rafiot au Gaec Desassure (Aveyron)

  • Prix du meilleur reproducteur qualifié sur descendance : Nobel à Mickaël Martineau (Haute-Vienne)

  • Challenge de l’espérance femelle : Récréation au Gaec Camus Père et Fils (Haute-Vienne)

  • Challenge de l’espérance mâle : Ronaldo LP au Gaec Lagrafeuil-Puech (Corrèze)

  • Prix d’honneur jeune femelle : Pauline au Gaec Camus Père et Fils (Haute-Vienne)

  • Prix d’honneur femelle adulte : Nimoise au Gaec Camus Père et Fils (Haute-Vienne)

  • Prix d’honneur mâle adulte : Popeye à Philippe Deshoulières (Corrèze)

  • Challenge descendances d’IA : Rififi à l’Earl Meyrignac (Corrèze) et Nimoise à Meliand Florent Perche Sélection (Sarthe)

  • Prix d’ensemble : Gaec Camus Père et Fils (Haute-Vienne)

  • Challenge interrégional : Corrèze

 

Prix des qualités bouchères :

  • Prix de la meilleure jeune femelle en qualités bouchères : Raisina à Jean-Jacques Bros (Corrèze)

  • Prix de la meilleure femelle adulte en qualités bouchères : Panthère à Alexandre Demarty (Corrèze)

  • Prix du meilleur jeune mâle en qualités bouchères : Ramdam au Gaec Dublanc (Corrèze)

  • Prix du meilleur mâle adulte en qualités bouchères : Ok à l’Earl Elevage Peuch (Corrèze)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande