Aller au contenu principal

La Chine tire le marché international de la viande bovine

La Chine absorbe désormais presque un quart des volumes de viande bovine mis sur le marché international. La crise du coronavirus n'a pas du tout freiné les échanges sur les quatre premiers mois de 2020.

importations chinoises de viande bovine
Importations de viande bovine en Chine continentale sur les quatre premiers mois de l'année
© Institut de l'Elevage

La Chine est le premier importateur mondial de viande bovine. En 2019, elle a concentré 23 % des échanges internationaux de viande bovine dans le monde, avec plus de 2,5 millions de téc importées, soit une progression de 36 % par rapport à l’année précédente, a situé Jean-Marc Chaumet de l’Institut de l’Elevage lors d’un webinaire organisé le 10 juin 2020.

Et la crise du coronavirus n’a pas du tout freiné les importations de viande bovine. Sur les quatre premiers mois de 2020, ont été importées 850 000 téc de viande bovine en Chine continentale, soit 53 % de plus que sur cette même période en 2019. Brésil, Argentine et Australie qui dominent largement ce marché ont fortement progressé. Mais les fournisseurs « secondaires » aussi ont augmenté leurs envois sur le début de 2020.

En juin 2020, vingt-six pays sont autorisés à exporter de la viande bovine en Chine. Ils n’étaient que quatorze en 2018 . « La viande bovine russe a fait son arrivée sur le marché chinois en avril 2020. Les USA pourraient bien décoller sur l’année en cours avec 90 abattoirs agréés désormais contre 30 l’an dernier » informe Jean-Marc Chaumet.

La France pour sa part a expédié 640 tonnes sur les quatre premiers mois de 2020, avec toujours cinq abattoirs agréés pour l’instant. Sur l'année entière 2019, 450 téc avaient été expédiées (12500 téc pour l'Union européenne entière)

Le prix de la viande bovine est actuellement au plus haut en Chine, et l’écart de prix avec la viande porcine s’est fortement réduit en 2019. Le prix du porc a en effet bondi suite à l’épidémie de fièvre porcine africaine qui a réduit, selon l’IFIP, le cheptel chinois de truies d’environ 50 %.

Une dépendance croissante aux importations

 

Les imports représentent 30 % environ de l’offre de viande bovine en Chine, et la dépendance aux importations est sur une tendance croissante. "La Chine mise sur les importations pour ne pas subir d’inflation sur l’alimentation animale et aussi parce que cela stimule l’amélioration de la production locale des élevages chinois" analyse Jean-Marc Chaumet.

Pour 2020, la production chinoise de viande bovine est prévue stable ou en recul, et les flux illégaux d'importation également en recul. La consommation s’annonce en hausse, mais l’ampleur de cette hausse dépendra de l’écart de prix avec le porc et de la situation économique du pays. On peut d'autre part supposer que des stocks de viande bovine congelée d'importation ont peut-être été constitués durant le confinement.

 

 

Lire aussi :

Export de viande bovine : la Chine doit faire davantage que susciter des espoirs

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Olivier Mevel "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Olivier Mevel : "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Maître de conférences à l’université de Brest, Olivier Mevel n’est pas tendre avec le travail mené par l’observatoire de la…
Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
vaches blondes au pâturage
[PAC 2023] Ce que l’on sait de l’aide couplée bovine pour les troupeaux allaitants
L’Institut de l’Elevage a présenté lors d’une conférence au Sommet de l’Elevage les informations disponibles sur la future aide…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
Or rouge cv plainemaison Record
Des records battus pour la vente aux enchères des journées limousines Or Rouge de Plainemaison
Les journées limousines Or Rouge organisées l'entreprise Beauvallet- CV.Plainemaison du 15 au 18 octobre 2021 se sont soldées par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande