Aller au contenu principal

La certification HVE est encore confidentielle en élevage

Depuis son lancement en 2011, le nombre d’exploitations bénéficiant de la mention Haute valeur environnementale (HVE) augmente. Son obtention reste encore difficile.

© HVE-asso

La création de la certification « haute valeur environnementale » (HVE) en 2011 est l’aboutissement d’une réflexion lancée en 2007 par le Grenelle de l’environnement. L’objectif était de proposer un dispositif permettant à l’agriculture de se doter d’un système public de valorisation et de reconnaissance environnementale des exploitations agricoles. « Deux options permettent de rentrer dans ce dispositif, l’une intègre la biodiversité dans la conduite de l’exploitation, l’autre limite au maximum les intrants (phyto, engrais, énergie, aliments extérieurs…) », explique Floriane Prost, en charge du dossier à Interbev.

Ce programme est constitué de trois niveaux graduels pour avancer par étapes. Le niveau 1 demande le respect des pratiques essentielles de la réglementation environnementale. Le niveau 2 requiert l’adoption de techniques à faible impact environnemental. Et le niveau 3 nécessite la mesure de seuils de performance environnementale en matière de biodiversité et de faible dépendance aux intrants. La Haute valeur environnementale correspond au troisième niveau.

696 exploitations bovins viande certifiées HVE

La certification couvre l’ensemble des activités de l’exploitation : culture, élevage et environnement des parcelles et des animaux. Cette certification d’exploitation est une démarche volontaire, accessible à toutes les filières. Toutefois, elle reste encore difficile à acquérir en élevages car d’abord développée pour les cultures et le maraîchage. L’outil de calcul pour la certification est en cours d’adaptation pour les filières animales. « Quelques points posent encore question (fertilisation, calcul du bilan azoté…). Des éleveurs parviennent cependant à obtenir leur certification. L’idée est de proposer un dispositif d’ici fin 2022-début 2023 », souligne Floriane Prost.

L’ensemble des données concernant le nombre d’exploitations certifiées et leur répartition géographique est délivré par le ministère de l’Agriculture.

Depuis son lancement en 2011, le nombre d’exploitations bénéficiant de la mention HVE ne cesse d’augmenter. Les effectifs ont doublé entre janvier et juillet, pour atteindre 1 183 exploitations d’élevages. La plus forte hausse concerne les exploitations bovins viande (+ 115 %) avec un total de 696 exploitations.

Au 1er juillet 2021, 19 216 exploitations agricoles sont certifiées Haute valeur environnementale. La part des exploitations viticoles est majoritaire. Une progression est toutefois à noter dans les exploitations ayant une activité d’élevage.

Les exploitations certifiées Haute valeur environnementale représentent à ce jour 3,1 % de la SAU française (à titre d’exemple, les exploitations certifiées en agriculture biologique représentent 9,5 % de la SAU française).

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Avant de faire entrer les animaux dans les cases, il convient d’étaler avec un godet une dizaine de centimètres d’écorce broyée puis de « pailler » une à deux fois par semaine.
Des écorces de bois comme alternative à la paille
Les plaquettes de bois ne sont pas le seul produit issu de la biomasse forestière à pouvoir être utilisé comme alternative à la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande