Aller au contenu principal

"Je suis intransigeant sur le sanitaire et l’hygiène de mon troupeau de limousines"

Éleveur dans l’Allier, Bruno Chêne est depuis son installation très à cheval sur la biosécurité. D’abord car cela lui permet d’avoir des animaux en bonne santé, donc productifs. Un cheptel sanitairement irréprochable est également un atout pour valoriser au mieux ses animaux.

« La protection sanitaire de mon cheptel démarre par de bonnes clôtures électriques sur toutes mes parcelles. Elles sont régulièrement entretenues et souvent doublées pour interdire les contacts mufle à mufle avec les cheptels des voisins », souligne Bruno Chêne, sélectionneur limousin à Lurcy-Lévis dans le nord-ouest de l’Allier avec 80 vêlages annuels sur 118 hectares essentiellement consacrés à l’herbe.

« Quand il n’y a pas de contacts entre cheptels on limite beaucoup tous les facteurs de risque », souligne celui qui est également administrateur du GDS de l’Allier. Installé depuis 1984 et dès le départ très pointilleux sur ce volet, Bruno Chêne « touche du bois » mais n’a jamais été confronté ni à l’IBR ni à la BVD.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« L’Europe est en quasi-pénurie de viande bovine »
Depuis 2021, la faiblesse de la production des grands pays exportateurs mondiaux fait face à la vigueur de la demande. Le point…
bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Contractualisation : c'est au tour des broutards
A partir du 1er juillet 2022, le contrat de vente entre l’éleveur et le premier acheteur est obligatoire pour les catégories de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande