Aller au contenu principal
Font Size

Hulotte et Héros champions Aubrac du Salon de l’agriculture 2020

Jocond a obtenu un rappel de championnat. Hulotte a décroché le titre du côté des femelles. Chez les mâles, Héros l'a emporté.

« On veut avant tout de l’efficacité économique avec des vaches faciles à vivre, faciles à conduire. » soulignait Jacques Renou, directeur de l’Union Aubrac lors de la présentation des animaux. Et de donner certaines précisions sur cette volonté de rechercher des animaux robustes et d’un format modéré. La plupart des taureaux en lice pour ce concours avaient un poids compris dans une fourchette entre 1050 et 1150 kg et le poids moyen des cinq vaches de huit à onze ans de la seconde section était de 770 kg. « A nos yeux, c’est parfait. La quête du toujours plus lourd, toujours plus gros ne nous intéresse pas. Des vaches de 900 kg nécessitent davantage de nourriture. Une vache de 900 kg mange forcément davantage qu’une de 770 kg mais ne fait toujours qu’un veau/an ! Des vaches de 12 ans qui approchent les 800 kg avec des IVV voisins de 365 jours, c’est là tout le sens de nos objectifs de sélection. C’est facile à entretenir, ça passe partout, ça fait un veau/an toujours à la même période avec au final une carcasse de 400 kg au moment de la réforme. »

Du côté des mâles Jocond, appartenant au Gaec Guibal Frères (Cantal), a décroché le rappel de championnat. « C’est un taureau magnifique à regarder, tellement complet, long avec une classe et une élégance naturelles. Il est régulier, avec des aplombs parfaits, une cuisse longue et beaucoup de rectitude », a commenté le juge, François Nolorgue, éleveur dans l’Aveyron. Ce taureau est un fils de Galant sur Drille.

Finalement, c’est Héros qui a remporté le titre 2020. Ce taureau, appartenant au Gaec Malbo (Cantal), est un fils d’Elégant sur Espagne. Ce mâle adulte est très bon dans ses largeurs. « Il est très profond. C’est un véritable taureau à génisses. On le retrouvera sûrement à Cournon en octobre prochain. »

Côté femelles, Hulotte du Gaec Ramon dans l’Aveyron, fille de Belot sur Dragoune a remporté le concours à Paris. Cette vache adulte de 760 kilos a beaucoup plu au juge. « C’est une femelle équilibrée, fine avec une belle mamelle et de la classe. »

Liqueure à Boutin Sylvain (Haute-Loire) obtient le prix de la meilleure ISU.

Le Gaec Boissier (Lozère)  reçoit le challenge nationale racial.

 

Le prochain grand rendez-vous de la race aura lieu au Sommet de l’élevage les 7, 8 et 9 octobre 2020 pour son concours national où 350 des meilleurs spécimens provenant de 120 élevages seront en compétition.

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Un seul gros bovin est traité à la fois et le temps entre la saignée et l’éviscération ne doit pas dépasser une heure. © AALVIE
Un caisson mobile pour abattre les animaux à la ferme
Depuis trois ans, des éleveurs de Loire-Atlantique et de Vendée préparent la mise en place de caissons mobiles pour abattre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande