Aller au contenu principal

Elevage Salers de la Croix Mahieu : un héritage familial rondement mené

À l’EARL de la Croix Mahieu, à Ingouville en Seine-Maritime, Benoît et Guillaume David préservent et poursuivent avec une grande exigence le travail accompli par leur père, avec un troupeau salers d’un haut potentiel génétique. L’obtention d’un sabot d’argent en 2020 est là pour en attester.

Benoît et Guillaume David possèdent aujourd’hui un troupeau au haut potentiel génétique développé grâce à l’opportunité offerte à leur père, en 1986, d’acquérir 60 vaches salers inscrites et issues d’un seul et même troupeau. « Les dix années qui ont suivi, notre père a conduit le troupeau en race pure avant de recourir à du croisement avec du Charolais afin d’augmenter la valorisation du cheptel. L’ouverture d’un magasin de producteurs en 2015 nous a permis d’arrêter le croisement pour revenir à une conduite en pure », explique Benoît David, responsable des 90 mères salers et de l’administratif de l’exploitation sur laquelle il est associé avec son frère Guillaume depuis deux ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
Les atouts du caillebotis pour les vaches allaitantes
Les stabulations intégrant au moins une partie de caillebotis sur fosse sont courantes en élevage laitier, plus rares en système…
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande