Aller au contenu principal

​Deux fourrages par an sur la même parcelle

Dans la Drôme, les influences méditerranéennes se font plus fréquemment ressentir. Sur l’exploitation de Sébastien Milhoud, méteil et trèfle permettent d’enchaîner deux cultures par an sur les parcelles les plus fertiles.

En cette mi-septembre, les prairies situées dans la périphérie de Montchenu, petit village à une vingtaine de kilomètres au nord de Romans dans la Drôme, font triste mine. De rares averses ont fait pointer quelques pousses vertes, mais le couvert est bien peu fourni : impossible de compter dessus pour le pâturage automnal. Certes, la Drôme est connue pour être un département chaud et sec, surtout dans sa partie ouest, proche du Rhône, mais sur cette commune à 175 mètres d’altitude, les influences du climat méditerranéen se font de plus en plus souvent ressentir et compliquent la constitution des stocks de fourrages. Ce fut une fois encore le cas cette année. Sur son exploitation, Sébastien Milhoud dispose de 147 hectares de prairies, lesquelles ne sont pas toutes intensifiables et a fortiori mécanisables. Une partie des prairies sont ensilées ou fanées mais ne permettent pas pour autant de constituer la totalité des stocks nécessaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Preview image for the video "Sommet de l'élevage 2022 - Concours National CHAROLAIS - 07/10/2022".
Sommet de l’élevage 2022 - regardez le concours charolais en direct
Race à l’honneur de cette nouvelle édition du Sommet de l’élevage 2022, la race Charolaise est sous les projecteurs cette année.…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande