Aller au contenu principal

Des vaches Rouge des prés lourdes et vêlantes

Le Gaec de l’Horizon en Loire-Atlantique est lauréat des Sabots d’or 2020. Le troupeau d'une quarantaine de vaches est d'un gabarit important, avec un plus sur le développement musculaire. C'est aussi un troupeau qui vêle très bien - le fruit d'un travail de sélection de longue haleine.

Solène et Thomas Douillard, installés au Landreau, près de Nantes, élèvent 120 vaches allaitantes, dont 30 % sont Rouges des prés et 70 % Charolaises. Le troupeau Rouge des prés a été créé par le grand-père de Thomas Douillard dans les années 60. Son père a poursuivi le travail de sélection, et Thomas Douillard, qui s’était entretemps installé hors cadre familial, a repris les vaches et leur suite quand son père a cessé son activité. Aujourd’hui, il y a 40 à 45 vêlages. Rouges et Charolaises sont conduites dans les mêmes lots presque toute l’année. « Au niveau du gabarit et des besoins alimentaires, cela colle bien. Il n’y a que les vaches vêlant au printemps qui sont triées par race, car elles sont conduites en monte naturelle », explique Thomas Douillard. Les éleveurs apprécient la complémentarité des deux races. « La Rouge est bien adaptée à la vente directe car sa viande est un peu goûtée, et la Charolaise donne des jeunes bovins plus précoces. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La réforme des cotations "gros bovins entrée abattoir" entre en application
Depuis le 2 août 2022, est entrée en vigueur la réforme des cotations "gros bovins entrée abattoir". Des cotations mensuelles…
[Maïs ensilage] Valoriser au mieux les parcelles touchées par la sécheresse et la canicule
Arvalis Institut du Végétal donne des clés d’orientations pour la conduite des chantiers de maïs ensilage dans les parcelles plus…
Net recul des naissances de veaux allaitants sur la campagne 2021-2022
L’érosion du cheptel allaitant se traduit sans surprise par un net recul des naissances de veaux de race à viande. Les effets de…
Les coproduits peuvent avoir différentes voies de valorisation comme l’alimentation animale, la valorisation comme matière première dans une autre industrie, la valorisation agronomique (compostage, fertilisation) et les valorisations énergétiques (méthanisation, combustion).
Coproduits pour l'alimentation des bovins : un gisement de plus en plus convoité
La valorisation des coproduits issus des industries agroalimentaires a longtemps permis aux éleveurs du Grand Est de bénéficier…
La loi Egalim2 permet en utilisant les différentes options possibles de définir son niveau d'engagement avec ses premiers acheteurs.
Contractualisation en viande bovine : un outil de gestion du risque "prix"
Avec la loi Egalim2, la négociation des prix a lieu en amont des ventes de bovins. L’obligation de contractualisation pose la…
Des stimuli aversifs, audio ou électriques sont générés par un appareil fixé sur le cou de chaque animal, en lien avec la position de ce dernier.
Clôtures virtuelles : premiers résultats intéressants en fermes expérimentales
Arvalis et l’Institut de l’élevage livrent les premiers résultats des essais scientifiques menés dans leurs stations…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande