Aller au contenu principal

Des records battus pour la vente aux enchères des journées limousines Or Rouge de Plainemaison

Les journées limousines Or Rouge organisées l'entreprise Beauvallet- CV.Plainemaison du 15 au 18 octobre 2021 se sont soldées par plusieurs records lors des ventes aux enchères. Un taureau reproducteur a été adjugé 25 000 euros. Et une vache de boucherie s'est vendue 34 000 euros. 

Or rouge cv plainemaison Record
Record, appartenant à Anthony Guillet, a été adjugé 25 000 euros.
© Beauvallet - CV PLainemaison

Dans le centre de Limoges, la société Beauvallet CV.Plainemaison organisait du 15 au 18 octobre 2021 la 8ème édition des Journées limousines. L’occasion pour cette entreprise de mettre en avant sa marque premium Or Rouge, et de présenter sa démarche lancée récemment de certification Haute Valeur Naturelle (HVN).


Sous la baguette de Jean-Luc Kress, la vente aux enchères de jeunes taureaux limousins s'est déroulée le dimanche. La moyenne s'est établie à un niveau élevé : 5  679 euros. Le taureau appelé Record a décroché la plus forte enchère de cette vente. Appartenant à Anthony Guillot, il a été adjugé 25.000 € et acheté par un centre d’insémination irlandais.

 

 

Lundi, c'était au tour de 46 vaches et 12 génisses de passer devant les enchérisseurs sous le chapiteau. Un nouveau record "européen" a été battu pour cette manifestation avec une vache adjugée 34 000 euros. Appartenant au Gaec du Plessis (Indre), cette vache avait obtenu la veille le prix du meilleur animal du concours de femelles de boucherie. Elle a été achetée par la boucherie Hutin de Bonnac-la-Côte (Haute-Vienne).

 

 

Une autre vache, appartenant au GAEC Rouvelaud (Haute-Vienne), qui avait décroché le prix du meilleur quartier arrière du concours, a été adjugée 21 000 euros. Elle a été achetée par le restaurant Le Lanaud à Boisseuil (Haute-Vienne).

Au total près de quatre-vingt éleveurs de limousines ont participé à ces trois journées de concours et de convivialité avec leurs acheteurs - bouchers artisans et bouchers de la grande distribution et restaurateurs.

Un concours de jeunes cuisiniers, parrainé par le boucher star Hugo Desnoyer, a aussi été organisé cette année, à la place du concours d'apprentis bouchers des éditions précédentes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande