Aller au contenu principal
Font Size

Des pneumopathies à l'herbe

L'un après l'autre, les veaux se contaminent, au gré des jeux, et en meurent.
© J.-M. Nicol

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Mais en juin ? Hé bien, en juin, les mères et leurs veaux sont dehors et les problèmes sanitaires sont généralement terminés. Il y en a vingt-quatre dans ce lot sorti à l’herbe depuis cinq semaines, âgés de 3 à 5 mois. En voilà un à la traine, pas bien et, semble-t-il, essoufflé. Avec ce mois de juin venteux-pluvieux et ses matins frais, il aura tout simplement attrapé un coup de froid… Une fois le traitement du protocole de soins administré, il n’y a plus qu’à attendre la guérison. Mais le lendemain le veau est mort. Cinq jours plus tard, un autre veau présente les mêmes symptômes et meurt le lendemain malgré le traitement antibiotique et anti-inflammatoire. Il est rapidement autopsié. Le cortège de lésions pulmonaires ne laisse aucun doute sur l’origine de la pneumonie : l’origine est virale, avec beaucoup d’arguments en faveur du virus RS qui ne s’y prendrait pas autrement pour tuer. Voilà que ça se complique car aucun des veaux n’est vacciné contre ce virus et les deux malades repérés en sont morts.

Et voilà que ça continue

Ce n’est évidemment pas l’antibiotique qui va venir à bout du virus, probablement dispersé par quelque primipare stressée, virus qui se propage maintenant par contact des veaux les uns avec les autres à l’occasion des rencontres et des jeux. Les deux jours suivants ajoutent chacun un mort de plus au compteur. Nous voilà à quatre, tous issus de primipares, et une nouvelle autopsie confirme la première observation. Quand cela va-t-il s’arrêter ? D’un côté, on pourrait rentrer tout le monde pour vacciner au plus vite les jeunes par voie nasale, mais en les rentrant on va très probablement assurer du même coup leur contamination en les rapprochant les uns des autres dans le couloir de contention et en les manipulant. D’un autre côté, il faut bien constater que l’épidémie s’est quand même propagée au pâturage… C’est un dilemme. Parvenu à ce stade, l’éleveur a préféré ne pas manipuler ses veaux et le compteur s’est arrêté là.

Une pneumonie virale, probablement due au virus RS
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
« Les vaches boivent beaucoup plus naturellement dans les bacs collectifs de la nouvelle stabulation », observe l’éleveur. © R. Corneloup
Rémy Corneloup : "des abreuvoirs collectifs et un compteur d'eau"
Rémy Corneloup, éleveur à Curbigny en Saône-et-Loire, a opté pour un système d’abreuvement collectif, afin d’offrir une eau en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande