Aller au contenu principal

Des barrières de stabulation presque intelligentes

Au Gaec des Belins, à Saint-Forgeux-Lespinasse dans la Loire, les barrières des stabulations ont le petit plus qui fait la différence dans la mesure où elles peuvent être immobilisées contre leur voisine sans avoir recours aux habituelles ficelles ou bouts de fils de fer.

Cette barrière est immobilisée et plaquée contre sa voisine par l’intermédiaire d’une petite bande métallique soudée en forme de « 8 ». L’un des deux ronds du « 8 » a été soudé autour de l’un des tubes de la barrière autour duquel il peut très librement tourner grâce à un diamètre légèrement supérieur. Dans le second rond du « 8 », le verrou peut très facilement être positionné, ce qui évite d’avoir recours aux morceaux de ficelles ou fils de fer qui finissent par casser et sont une source potentielle de corps étrangers.

Pour bloquer la barrière de droite au moment des opérations de déplacement d’animaux à l’intérieur de la stabulation, un système de verrou a été réalisé avec deux tubes fixés sur un poteau (à gauche) positionné face à la barrière. Lorsque l’opération de déplacement des animaux est terminée, le verrou est retiré et le tube qui fait office de réceptacle passe de la position horizontale à la position verticale et se plaque contre le poteau métallique sur lequel il est fixé. De cette façon, il ne pénalise en rien la rotation de la barrière située sur la gauche de la photo.

En soudant à l’oblique les charnières positionnées sur ce poteau métallique, il est possible de faire tourner la barrière de zéro à 270 °, ce qui est un atout au moment de déplacer les animaux dans la stabulation. Les deux barrières peuvent être plaquées l’une contre l’autre, former un angle droit dans deux positions possibles ou bien être alignées.

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Avant de faire entrer les animaux dans les cases, il convient d’étaler avec un godet une dizaine de centimètres d’écorce broyée puis de « pailler » une à deux fois par semaine.
Des écorces de bois comme alternative à la paille
Les plaquettes de bois ne sont pas le seul produit issu de la biomasse forestière à pouvoir être utilisé comme alternative à la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande