Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

[Covid 19] France Génétique Elevage met tout en œuvre pour limiter les impacts

Des mesures sont prises par FGE afin de permettre aux éleveurs de gérer au mieux leurs troupeaux et leur renouvellement, de garantir la reproduction de leurs animaux et de minimiser les impacts de la crise sanitaire actuelle pour les programmes de sélection des organismes de sélection conduits dans chaque race.

© C. Delisle

Comme tous les autres secteurs d’activité, le secteur de l’amélioration génétique des ruminants est fortement impacté par la crise du coronavirus. Le recueil des performances dans les fermes et les stations de contrôle est très fortement perturbé. Les niveaux de collecte par rapport à 2019 dès la semaine 12 (semaine du 16 au 22 mars) accusent une baisse de 30 à 70 % suivant les espèces et le type de caractère. La reproduction des animaux est elle aussi perturbée. Les répercussions à moyen terme sur les programmes de sélection peuvent être très importants

« Face à ces difficultés, France Génétique Elevage (FGE) a mis en œuvre avec l’ensemble de ses familles une cellule de crise pour limiter au maximum les conséquences du confinement, de l’arrêt de certaines activités, mais aussi anticiper et préparer la reprise de l’activité à l’issue de celui-ci. Les activités qui pouvaient être reportées l’ont été. Leur calendrier de mise en œuvre sera révisé en fonction de l’évolution des mesures de confinement. Les activités qui peuvent être poursuivies le sont en fonction des contraintes locales et dans le respect des mesures de biosécurité. Dans d’autres cas, notamment en cas de contacts entre éleveurs et techniciens, des solutions alternatives sont, lorsque cela est possible, en cours de déploiement, sous réserve d’accord de l’éleveur », souligne un communiqué de FGE.

 

Proposer des adaptations

Il est conseillé aux éleveurs de contacter directement le technicien ou la structure concerné(e). Dès à présent, les conséquences à plus long terme sont envisagées, notamment pour les calculs de valeurs génétiques de fin de printemps, automne et de l’hiver 2020. « Les équipes Idele étudient actuellement avec GenEval et les autres familles de FGE les différentes solutions pour proposer les adaptations de calculs nécessaires (poids à âge type, qualifications) pour valoriser le maximum d’informations tout en conservant une précision compatible avec leur valorisation génétique. D’autres pistes pour les races qui disposent de la sélection génomique pourront être étudiées en recourant à un génotypage ciblé de certaines populations en substitution ponctuelle du recueil de performances. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Florent Calmès. « Je travaille plus sur le coût de production que sur le GMQ. » © B. Griffoul
Chez Florent Calmès : simplifier le travail pour gérer seul un cheptel de 125 vaches
Florent Calmès, installé dans l’Aveyron, ne fait pas de compromis sur le résultat économique mais a fortement simplifié le…
Cédric Mandin, en Gaec avec son frère François à Sainte-Cécile, en Vendée. © C. Mandin
Cédric Mandin : "nos vaches attendent dans la stabulation"
Pour manifester sa colère face à la baisse du prix des bovins finis, Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la…
Élodie et Florent Gobet élèvent 75 à 80 Charolaises à Propières dans le Rhône) et commercialisent tout en vente directe. © Gaec Gobet
Chez Elodie et Florent Godard : « avec le confinement, la demande en vente directe a nettement augmenté »

« Avec mon mari, Florent, nous élevons 75 à 80 Charolaises à Proprières, dans le Rhône. Je gère l…

clôture virtuelle Nofence
Un premier test de clôtures virtuelles par Arvalis
Arvalis a testé pendant deux mois à l’automne 2019 le système de clôtures virtuelles Nofence à la ferme expérimentale de Saint-…
Didier Guillaume a annoncé une prochaine réunion au ministère pour débattre sur le prix trés dégradé de la viande bovine à la production.
[Covid 19] Selon Didier Guillaume, la baisse de rémunération des éleveurs bovins est « inadmissible »
La dégringolade du prix des bovins finis suscite un sentiment de dégoût chez les éleveurs et ne va pas inverser l’actuelle…
Antoine et Pascal Perrin ont apprécié que cette plante valorise très bien l’eau tombée. © C. Sudraud/SAS Scanner
"Le sorgho fourrager multicoupe pour compléter les stocks"
Le Gaec Perron a cultivé en 2019 du sorgho fourrager multicoupe sur 3,5 hectares. Semé mi-mai, en choisissant une variété bon…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande