Aller au contenu principal

Brexit : l’essentiel est préservé pour la viande bovine

L’accord de libre-échange trouvé entre l’Union-européenne et le Royaume-Uni officiellement sorti le 31 décembre 2020, est un véritable soulagement pour les filières agricoles des deux parties. Les échanges pour la filière bovins viande devraient être maintenus, notamment avec l’Irlande, même-si dorénavant le Royaume-Uni se sent plus libre d’accepter des opportunités Outre-Atlantique.

A l’exception de formalités douanières supplémentaires, l’accord de libre-échange trouvé entre le Royaume-Uni et l’Union-européenne n’occasionnera ni droits de douane, ni contingents sur les échanges de matières agricoles, entre les deux zones. « Hormis des contraintes sanitaires et des formalités douanières supplémentaires mais tout à fait gérables, entraînant un léger surcoût, rien ne change. Seuls peut-être, de petits opérateurs pourraient être découragés de poursuivre les échanges. Cette annonce est un véritable soulagement pour les deux parties, sachant que le Royaume-Uni est un importateur net de viande bovine de l’ordre de 40 % dont le principal fournisseur est l’Irlande du Sud », estime Rémi fourrier, le directeur d'AHDB France, l'organisme de promotion de l'agriculture britannique.

 

Peu d’évolutions prévues à court-terme

Il est encore trop tôt pour savoir si des modifications plus profondes pourraient se faire ressentir. « Il était jusqu’à présent très difficile de se projeter, sans visibilité et dans le contexte de crise sanitaire lié au coronavirus. Ne sachant pas vers quoi l’accord allait évoluer, il était compliqué d’organiser les approvisionnements. Désormais, il sera plus facile de travailler plus sereinement », note le directeur de l’AHDB, avant de poursuivre, « A l’avenir, l’Union-européenne devrait rester le partenaire historique privilégié des britanniques. Toutefois, nous serons dorénavant plus libres de saisir des opportunités provenant des pays tiers, sans les contraintes européennes. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

Pac: les aides aux bovins allaitants et laitiers revalorisées pour la campagne 2020
Le montant unitaire de l'aide aux bovins allaitants est revalorisé à 171,25 euros par vache (au lieu de 166 euros) pour les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande