Aller au contenu principal

Astuce : des abreuvoirs en béton faits maison

À Thoisy-le-Désert en Côte-d’Or, Jean-Paul Roy et son fils Ludovic ont fabriqué des abreuvoirs en béton pour les pâtures qui résistent aux taureaux.

« Les taureaux nous explosaient tous les abreuvoirs, j’ai voulu faire du costaud », explique Ludovic Roy devant deux abreuvoirs en béton réalisés de ses mains et désormais présents, tous sur le même modèle, dans la plupart des pâtures. Chacun mesure 1,2 m de large, 3,6 m de long, 56 cm de profondeur pour une capacité de 2 200 litres et des parois et un fond de 10 cm d’épaisseur. Le ciment utilisé est du 42,5 dosé à 350 kg/m3 et chaque abreuvoir nécessite 2 mètres cubes de béton vibré.

Ludovic Roy a d’abord construit deux moules en bois, un extérieur et un intérieur. Pour chaque abreuvoir, il réalise une solide armature en fers ronds soudés avec un bon 180 kg de ferraille pour chaque bac. L’armature est ensuite posée dans le moule extérieur en coulant d’abord le fond. Le moule intérieur est ensuite posé sur l’armature et il ne reste ensuite « plus qu’à » couler le béton dans les parois verticales. Les deux moules sont évidemment légèrement évasés pour pouvoir être ressortis aisément : tant le moule intérieur que l’abreuvoir, avec recours pour cela au télescopique.

Un robinet de vidange protégé par un tube métallique est posé dans le fond et les bacs sont systématiquement vidés chaque hiver 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande