Aller au contenu principal

Aquitanima passe de trois à neuf jours

Du 21 au 29 mai 2022 à Bordeaux, le salon Aquitanima fait son retour sous un format développé. Les différentes races se succèderont dans le hall 4 au fil des neuf jours de salon.

Archives - Aquitanima concours de la race Bazadaise
© P.Frey

Après des éditions 2020 et 2021 annulées à cause des restrictions sanitaires, Aquitanima a été repensé en format allongé sur neuf jours au lieu de trois. "Le lissage sur neuf jours va amplifier les possibilités d'échanges avec un visitorat international, inter-régional, familial" expliquent les organisateurs du salon dans un communiqué.

Les races se succèderont désormais dans le hall 4 au fur et à mesure du déroulement des épreuves. Chacune des quatre races aura ainsi désormais sa journée dédiée.

Plus de temps pour chaque race pour développer sa communication

"La nouvelle configuration apportera tout d'abord un bénéfice pour les professionnels : un meilleur confort, plus de temps à chaque race pour développer ses concours et sa communication"  fait valoir Pierre Lesparre, commissaire adjoint d'Aquitanima. "Le public pourra bénéficier d'une offre à peu près identique quel que soit le moment de la semaine où il visitera le salon. Nous améliorons ainsi la communication des agriculteurs en direction du grand public."

La "barre prestige" permettra la présentation permanente des huit races durant toute la durée du salon, avec deux animaux par race sélectionnés "pour leur capacité à accepter la proximité avec le public." Cet espace sera installé en face du ring et à proximité du plateau d'Agriweb.tv dans une approche pédagogique sr la diversité des races bovines.

 

Le concours natioanal de la race Bazadaise 2022 aura lieu dans le cadre d'Aquitanima à Borddeaux.
© Excellence Bazadaise

 

Cette nouvelle organisation met également le salon en situation de pouvoir accueillir le concours national de la race Bazadaise, avec autour de cent dix bêtes. C'est la première fois que cet évènement prend place à Bordeaux. Le jugement des prix de section aura lieu le vendredi 27 mai, celui des prix de championnat et prix spéciaux le samedi 28 mai. 

La Limousine ouvrira le bal avec son concours le samedi 21 mai. La Blonde d'Aquitaine lui succèdera dans le même exercice le dimanche 22 mai. Un concours Prim'Holstein avec 110 animaux est au programme du mercredi 25 mai.

Quatre autres races sont invitées en présentation à Aquitanima : Charolaise - samedi 28 et dimanche 29 mai -, et Parthenaise , Jersiaise et Salers (sous réserve pour cette dernière) dimanche 29 mai.

Les ovins trouvent une place plus conséquente avec cette nouvelle organisation. Les journées des 24 et 26 mai leur seront dédiées.

La manifestation sera précédée par les Aquitanima Tours International, du 17 au 28 mai. Près de quatre-vingt délégations sont attendues dans le cadre de circuits techniques par race (Blonde d'Aquitaine, Limousine, Bazadaise). Cette année, le thème est "autonomie alimentaire et génétique dans les élevages de Nouvelle-Aquitaine."

Le tour "Limousine" passe du 18 au 20 mai par les stations de Lanaud et de Moussours, ainsi que par cinq élevages et se termine avec le concours à Aquitanima le 21 mai.

Le tour "Blonde d'Aquitaine" visite la station qualités maternelles d'Auriva et la station raciale de Casteljaloux, ainsi que sept élevages. Il se clôture avec le concours du 22 mai à Bordeaux.

Le tour "Bazadaise" du 27 au 29 mai navigue entre le concours national à Aquitanima et la visite de deux élevages le samedi.

Un tour "croisement" est aussi en préparation. Un circuit caprins est également proposé depuis 2016, et un circuit équins depuis 2018. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Pour toucher le bonus haies, il faut faire certifier la gestion durable des haies.
PAC 2023 : un bonus haies de 7 euros l’hectare
Le bonus haies et le nouveau barème pour les infrastructures agroécologiques sont les deux nouveautés de la PAC 2023-2027…
Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
La convergence aggrave la perte sur l'aide couplée pour les systèmes engraisseurs spécialisés de jeunes bovins, naisseurs-engraisseurs de jeunes bovins et naisseurs-engraisseurs de veaux sous la mère.
PAC 2023 : les aides du premier pilier ne favorisent pas les systèmes qui engraissent
D’après une simulation de l’Institut de l’élevage, les systèmes qui engraissent seraient franchement perdants sur le premier…
En Espagne, la convergence n'est pas favorable aux systèmes engraisseurs.
PAC 2023 : quels choix ont fait nos voisins européens pour les bovins viande ?
Chez nos voisins et partenaires européens, les aides couplées aux bovins viande évoluent globalement peu, et il n’y a pas…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Pour l’engraissement de jeunes bovins ou de femelles, les repères sont bousculés entre de nouveaux niveaux de charges alimentaires, et des cotations des animaux qui évoluent constamment et rapidement.
Une conjoncture déstabilisante pour l’engraissement
Entre volatilité des cours des matières premières pour l’engraissement des bovins viande et cotations inédites des animaux, les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande