Aller au contenu principal

Altitude présente son pôle innovation

Le 31e Sommet de l’élevage, à Cournon-d’Auvergne dans le Puy-de-Dôme fut l’occasion pour le groupe Altitude de présenter son pôle innovation opérationnel depuis juin 2021.

Didier Boussaroque et Benoît  Julhes, respectivement, président et vice-président du groupe Altitude.
Didier Boussaroque et Benoît Julhes, respectivement, président et vice-président du groupe Altitude.

Le 31e Sommet de l’élevage, à Cournon-d’Auvergne dans le Puy-de-Dôme fut l’occasion pour le groupe Altitude de présenter son pôle innovation opérationnel depuis juin 2021. En effet, pour le groupe Altitude l’innovation représente un axe de développement transversal et stratégique pour l’avenir de ses adhérents. « C’est pourquoi, nous avons souhaité porter à la connaissance de nos adhérents dans un numéro spécial entièrement consacré à ces nouveaux projets, menés en synergie par nos équipes et en lien étroit avec les élus », explique Didier Boussaroque, président du groupe. Dans le Journal des innovations, Altitude fait part notamment de ces travaux sur l’observatoire de la qualité du colostrum et de son projet pilote pour développer l’engraissement à l’herbe. « Ce second projet vise à essayer de diversifier la plus-value sur les exploitations de nos adhérents. On travaille à la fois sur la voie mâle et la voie femelle », souligne Benoît Julhes, vice-président du groupe. Des essais sur de nouveaux mélanges prairies se poursuivent. Côté aval, des travaux sont mis en place pour la mise en marché des produits et ainsi répondre aux attentes des consommateurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Pour toucher le bonus haies, il faut faire certifier la gestion durable des haies.
PAC 2023 : un bonus haies de 7 euros l’hectare
Le bonus haies et le nouveau barème pour les infrastructures agroécologiques sont les deux nouveautés de la PAC 2023-2027…
Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
La convergence aggrave la perte sur l'aide couplée pour les systèmes engraisseurs spécialisés de jeunes bovins, naisseurs-engraisseurs de jeunes bovins et naisseurs-engraisseurs de veaux sous la mère.
PAC 2023 : les aides du premier pilier ne favorisent pas les systèmes qui engraissent
D’après une simulation de l’Institut de l’élevage, les systèmes qui engraissent seraient franchement perdants sur le premier…
En Espagne, la convergence n'est pas favorable aux systèmes engraisseurs.
PAC 2023 : quels choix ont fait nos voisins européens pour les bovins viande ?
Chez nos voisins et partenaires européens, les aides couplées aux bovins viande évoluent globalement peu, et il n’y a pas…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Pour l’engraissement de jeunes bovins ou de femelles, les repères sont bousculés entre de nouveaux niveaux de charges alimentaires, et des cotations des animaux qui évoluent constamment et rapidement.
Une conjoncture déstabilisante pour l’engraissement
Entre volatilité des cours des matières premières pour l’engraissement des bovins viande et cotations inédites des animaux, les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande