Aller au contenu principal

Aide "covid" aux bovins allaitants : 13 600 dossiers déposés

Le paiement de l'aide exceptionnelle "covid" aux bovins allaitants devrait intervenir avant la fin de l'année.

© S.Bourgeois

Le dispositif de demande était ouvert du 26 juillet au 29 septembre 2021. FranceAgriMer informe que 13 600 dossiers, ont été déposés pour une demande d’aide totale de 20,3 millions d’euros.

L'enveloppe était provisionnée à hauteur de 60 millions d'euros. Pour en bénéficier, il fallait être éligible à l’aide couplée aux bovins allaitants au titre de la campagne 2020 ou présenter un taux de spécialisation supérieur à 60 %. Et le niveau de revenu disponible pour le dernier exercice clos avant avril 2020 devait être inférieur à 11 000 euros par unité de travail annuel non salarié.

"Tous les dossiers ont été instruits et les paiements sont en cours. L’intégralité des paiements devrait intervenir d’ici la fin de l’année" informe FranceAgriMer dans son rapport du conseil spécialisé ruminants du 4 novembre 2021.

L'aide se présente sous la forme d'un forfait par animal vendu entre le 1er avril 20 et le 31 mars 21, et détenu depuis au mois 120 jours avant le jour de la vente. Son montant est de 41 euros par broutard et 52 euros par jeune bovin.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Fortement contesté lors de leur édification durant l'hiver 2015, les deux stabulations de 180 m de long avaient été vandalisées avec des tags injurieux puis partiellement incendiées en décembre 2016.
Le centre d’engraissement de Saint Martial le Vieux repris par la société T’RHEA
Le centre d’engraissement collectif de Saint Martial le Vieux situé sur le plateau de Millevaches dans la Creuse a été repris par…
Un foin de faible valeur à volonté est-il idéal pour des vaches allaitantes gestantes ?
Peut-on tolérer un déficit protéique important, susceptible de perturber le fonctionnement du rumen, sur la fin de gestation des…
La Loi de santé animale modifie la prophylaxie IBR
Dès cet automne, la prophylaxie IBR s’allège pour les élevages qualifiés, mais accroit sa pression sur ceux qui ne sont entrés…
Les vaches fraîches vêlées sont plus faciles à traire juste après la mise bas lorsque leur principale préoccupation est de s’occuper des veaux nouveau-nés.
« Je drenche les veaux avec le colostrum juste après vêlage »
Sébastien Labrune est convaincu de l’intérêt d’une bonne gestion du colostrum. Le suivi colostral au niveau du troupeau va lui…
[Prospective] Un net recul du cheptel allaitant se profile à l’horizon 2030
Une étude prospective réalisée par l’Institut de l’élevage fait état d’un recul proche de 600 000 têtes pour le nombre de vaches…
Niveau record pour l'Ipampa viande bovine en septembre 2021
L'Ipampa viande bovine est l'indice des prix d'achat des moyens de production pour les producteurs de viande bovine. Il permet de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande