Aller au contenu principal

Gérard Michaut, un céréalier engagé

Gérard Michaut, céréalier dans l'Yonne et président de l'Agence Bio.
© DR

Gérard Michaut, 57 ans, est céréalier dans l’Yonne depuis 1989. À cette date, il s’installe à la tête d’une exploitation céréalière de 30 hectares, à l’époque en agriculture conventionnelle. Ce n’est qu’en 2000 qu’il amorce ses réflexions sur l’agriculture biologique. Il démarre sa conversion un an plus tard. Aujourd’hui, son exploitation s’étend sur une surface de 135 hectares de cultures céréalières. Il est élu en 2017 à la présidence du conseil d’administration de l’Agence Bio, le groupement d’intérêt public dont la mission est d’œuvrer au développement et à la promotion de l’agriculture biologique française. Ce n’était pas sa première mission d’administrateur. Il a déjà œuvré au sein de la commission bio de Coop de France, a siégé à l’Itab (Institut technique de l’agriculture biologique) en 2012 en tant que président de la section « grandes cultures ». La même année, il participe également à la création d’Union bio semence (Ubios), une station de semences 100% biologique. Adhérent à la coopérative bourguignonne Cocebi depuis 2002, l’une des plus anciennes coopératives 100% bio de France, il participa entre autres à la création de Ferme Bio, une union de vente dédiée aux produits des coopératives 100% bio. Cette structure réunit les coopératives Corab, Cocebi, Probiolor et Biocer. Avec le directeur de l’Agence Bio, Florent Guhl, il a œuvré pour la mise au point du Plan Ambition 2022, qui a été présenté le 25 juin 2018.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Farmerwashing
Des faux agriculteurs sur les emballages : l'art du farmerwashing en bio
Des marques « trichent » sur leur image bio en mettant en avant des photos de prétendus agriculteurs sur leurs emballages, a…
Agriculture bio : l’Inrae prépare le changement d’échelle
La bio peut-elle devenir majoritaire en 2030 ? C’est une question que se pose l’Inrae. L’Institut de recherche mène actuellement…
Le lait fait les frais du « bio à tout prix », selon la FRSEA des Pays de la Loire
Les Marches
Le syndicat agricole des Pays de la Loire déplore le début des baisses de prix du lait bio. Il accuse les entreprises et…
Isigny Sainte Mère : le groupe chinois H&H monte à 49,9% du capital de la coopérative
Lait
Interviewé par l'Agriculteur normand, le président de la coopérative d'Isigny Sainte Mère, Arnaud Fossey, explique pourquoi le…
« La féverole associée au blé produit les semences de nos couverts »
Grandes Cultures
Au Gaec Ferme de Prie Dieu à Ferrensac (Lot-et-Garonne), Hugo de Lamarlière s'occupe du suivi des cultures produites en…
Suire – Des houes rotatives de 3 à 12,40 mètres d’envergure
Machinisme
Suire compte désormais à son catalogue des houes rotatives en versions portées rigides ou repliables, déclinées en largeurs de…
Publicité