Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

VIDEO
Agrofinance : Les clés pour réussir sa transmission

À l’occasion de la 13e édition du Colloque AgroFinance, des dirigeants d’entreprises, cédants et repreneurs, mais aussi des banquiers d’affaires et des experts sont venus partager leur expérience sur la transmission d'entreprise.

La 13e édition du Colloque AgroFinance, organisé tous les deux ans par Agra Alimentation avait pour thème cette année : " Les clés pour anticiper et réussir sa transmission". L’occasion d’un retour d’expérience de dirigeants ayant vécu soit la reprise/transmission de l’entreprise familiale, soit la cession à un groupe industriel, soit la reprise par les dirigeants sous forme de LBO, mais aussi de banquiers d’affaires et de spécialistes de ce type d’opérations. Des témoignages d’une grande sincérité, qui ont donc permis d’humaniser et d’apporter un vrai éclaircissement sur un aspect de la vie des entreprises somme toute normal, mais dont on parle finalement assez peu.

Passer les rênes de son entreprise à ses enfants ou la céder à un tiers n’est jamais chose facile. Une étape dans la vie d’une entreprise quasi inévitable, mais souvent douloureuse pour le dirigeant et dont il parle avec beaucoup de difficultés. L’attachement affectif à une entreprise que l’on a développée, mais aussi des questions fiscales et patrimoniales qui y sont attachées, et évidement une rupture de cette vie entrepreneuriale sont bien souvent des freins insurmontables pour envisager l’avenir sereinement.

Pourtant, tous les professionnels s’accordent à le répéter : la clé de la réussite d’une opération de cession/transmission passe par une bonne préparation en amont et un bon accompagnement et cela, quelle que soit la forme de la reprise choisie.

Et si l’on parle généralement des difficultés rencontrées par le cédant, on a souvent tendance à oublier que le repreneur a lui aussi besoin d’être entouré et conseillé, notamment dans le cas d’une reprise par LBO, mais pas uniquement.

Le risque d’une mauvaise préparation peut avoir des conséquences désastreuses. Rater le coche, soit du bon moment pour céder son entreprise, soit du passage de témoin réussi, revient dans les deux cas à mettre en péril la bonne marche des activités de l’entreprise et donc l’avenir des salariés.

Les plus lus

Objectif HVE et moins de plastique pour Fruidor Terroirs
Fruits et légumes
À l’occasion de Fruit Logistica, Fruidor Terroirs a fait le point pour FLD sur les tendances fortes en cours de développement.…
VOG renforce ses engagements verts
Fruits et légumes
Emballages, électricité photovoltaïque, bio… Le consortium italien veut verdir au maximum ses pommes.
Lancement de « Né d’une seule ferme » au Sia
Les Marchés

Lors du salon de l’agriculture sera lancé « Né d’une seule ferme », une démarche d’ambition nationale, qui propose des…

Agneaux : baisse saisonnière des prix moins marquée
Les Marchés

Le cours de l’agneau français poursuit sa baisse saisonnière liée aux sorties d’agneaux issus des bassins laitiers mais…

Boisselet distribue le pulvériseur Agromy en exclusivité
Machinisme
Le spécialiste bourguignon du travail du sol dans les vignes Boisselet construit des pulvériseurs Agromy.
Poireau : suivre des règles de décision pour lutter contre le thrips
Fruits et légumes
Si le thrips du poireau est présent dans tous les bassins de production de poireau, ce n’est pas en intervenant systématiquement…
Publicité