Aller au contenu principal

Agrivoltaïsme : la Confédération paysanne attaque le décret devant le Conseil d’Etat

Après Hervé Morin, président de la Normandie, le syndicat minoritaire agricole annonce avoir déposé un recours contre le décret encadrant l’agrivoltaïsme.

panneaux agrivoltaïques au-dessus des vignes
© SunAgri

« Des panneaux sur nos hangars, pas sur nos hectares », tel est le mot d’ordre de la Confédération paysanne qui annonce le 6 juin dans un communiqué avoir déposé un recours contre le « décret (du 8 avril 2024, ndlr Décret n° 2024-318 du 8 avril 2024 relatif au développement de l'agrivoltaïsme et aux conditions d'implantation des installations photovoltaïques sur des terrains agricoles, naturels ou forestiers)censé encadrer l’installation de panneaux solaires sur les terres agricoles, pastorales et forestières ».

Lire aussi : Agrivoltaïsme : le décret enfin publié, que dit-il ? 

La Confédération paysanne veut faire annuler le décret sur l’agrivoltaïsme

Par ce recours, le syndicat minoritaire agricole souhaite « obtenir l'annulation pure et simple du décret et contraindre le Gouvernement à prendre des mesures qui protégeront réellement les terres agricoles, pastorales et forestières de l'appétit des firmes énergéticiennes ». 

Opposée à la mise en place de panneaux photovoltaïques dans les champs, la Confédération paysanne estime qu’ils ne peuvent avoir que des impacts négatifs sur la production agricole et qu’ils génèrent de la spéculation foncière et représentent ainsi une menace pour l’agriculture. 

Lire aussi : Agrivoltaïsme : Hervé Morin dépose un recours pour faire annuler le décret sur l’agrivoltaïsme

La loi APER anticonstitutionnelle ?

La Confédération paysanne reproche de plus au décret de « faire tomber les rares encadrements inscrits dans la loi d'Accélération de la Production des Energies Renouvelables (APER), ouvrant la porte à tous les effets pervers du photovoltaïque au sol ». 

« En définissant chaque terme de manière la plus vague et la plus souple possible, le Gouvernement a trahi toute intention d'encadrement votée par les parlementaires », commente le syndicat dans le communiqué.

Et d’annoncer que le recours sur le décret sera donc accompagné du dépôt d'une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) sur la loi APER

« En niant l'impact des installations photovoltaïques sur l'environnement et la biodiversité, la loi APER enfreint-elle la Charte de l'environnement ? » « En énonçant des définitions incohérentes pour l'agrivoltaïsme et le photovoltaïque sur terres soi-disant incultes ou inexploitées, cette loi enfreint-elle le principe de constitutionnel de clarté et d'intelligibilité de la norme ? »

Telles sont les questions posées par la Confédération paysanne

Lire aussi : Jeunes agriculteurs et la Confédération paysanne disent non au développement de l’agrivoltaïsme

Les plus lus

Paysage agricole
Quel prix des terres agricoles en 2023 ?

Après deux années de progression, le marché foncier agricole s’est stabilisé en 2023 avec des surfaces en baisse mais une…

Terres agricoles et bâtiments d’élevage en Bretagne
Comment évolue le prix des terres agricoles en Bretagne ?

Le prix moyen des terres agricoles en Bretagne reste assez stable en 2023. Une stabilité à laquelle participe la Safer…

Homme votant pour les élections européennes
Elections européennes : pour qui les agriculteurs vont-ils voter ?

Une enquête réalisée par le Cevipof et l’Agro Toulouse avec le groupe Réussir éclaire sur les intentions de vote des…

Parlement européen
Résultats aux élections européennes : quelles conséquences pour l’agriculture ?

Les résultats des élections européennes en France et dans les autres pays européens sont tombés. Quel impact pour les…

  Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, devant son troupeau de montbéliardes.
Confidences d’Arnaud Gaillot au terme d’un mandat intense à la tête des Jeunes agriculteurs

Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, a accepté de nous recevoir plus de deux heures sur son exploitation…

projet 270 000 désert algérie
270 000 vaches en plein désert : le projet fou qatari pour produire du lait en Algérie

L’Algérie vient de signer avec le Qatar un accord pour l’implantation d’une ferme gigantesque qui accueillera 270 000…

Publicité