Aller au contenu principal

« AgriTech : l’écosystème arrive à un tournant » selon Jérôme Le Roy de La Ferme Digitale

La Ferme Digitale, association regroupant aujourd’hui 120 entreprises de l’AgriTech et la FoodTech dont 86 start-up et près de 3000 salariés, a enregistré 19 levées de fonds en 2022. Un record souligne Jérôme Le Roy son président.

Jérôme Le Roy, président de La Ferme Digitale
Jérôme Le Roy, président de La Ferme Digitale
© La Ferme Digitale

En 2022, les start-up de La Ferme Digitale ont levé plus de 210 millions d’euros, s’agit-il d’un record ?

Jérôme Le Roy : En cumulé nous sommes à plus de 1 milliard d’euros depuis la création de La Ferme Digitale. Ce n’est pas un record car en 2020, Ynsect avait levé 300 millions d’euros. En revanche c’est un réel tournant en nombre d’opérations avec 19 start-up ayant réalisé de belles levées de fonds sur une diversité de thématiques. Cette année prouve la résilience de l’écosystème avec l’entrée dans un nouveau cycle, les meilleures start-up deviennent des leaders et de nouveaux secteurs émergent.

Cette année prouve la résilience de l’écosystème avec l’entrée dans un nouveau cycle

Observez-vous l’arrivée de nouveaux investisseurs ?

Nous constatons une diversité dans les sources de financement avec une part assez importante de réseaux de Business angels et des réseaux d’entrepreneurs qui confirment leur intérêt pour les métiers agricoles et les filières alimentaires. A cela s’ajoutent les fonds d’investissement classiques et l’arrivée de fonds plus gros et de fonds internationaux au fur et à mesure que les start-up accélèrent leur développement en France et à l’international.

Considérez-vous que l’AgriTech est à un tournant ?

Oui on arrive à un tournant pour l’écosystème, nous sommes dans une phase où les entreprises passent à l’échelle industrielle ou internationale, deux étapes très délicates mais décisives pour assurer des emplois et la pérennité de la technologie innovante et la qualité des services.  Mais c’est aussi un tournant dans l’émergence de nouvelles innovations que vous pourrez découvrir au Salon international de l’agriculture sur le stand La Ferme Digitale.

Comment imaginez-vous 2023 ?

On voit bien que les enjeux climatiques, environnementaux et alimentaires continueront à être mis sur le devant de la scène. Plus on avance et plus cela devient critique. Il est indispensable de continuer sur une telle dynamique dans la création et la diffusion de solutions adaptées aux problématiques réelles de l’agriculteur, l’agriculture et ce, jusqu’au consommateur. 2023 va être une année où l’on va continuer à voir émerger de nouvelles thématiques autour du carbone, des biotechnologies (transfert de technologie de la recherche aux acteurs type start-up et inversement), du bois, de la viticulture, de l’alimentation.

Nous voulons être un secteur beaucoup plus attractif

Le sujet des talents et du recrutement dans le secteur reste une inquiétude mais aussi une opportunité, il n’est pas si simple de recruter dans l’AgriTech malgré les possibilités de carrières riches et diversifiées. 2023 devrait permettre de mieux affirmer et expliquer les bénéfices réels apportés par les start-up aux agriculteurs ou aux consommateurs et d’attirer plus de monde vers le secteur. Nous voulons être un secteur beaucoup plus attractif. « On peut faire carrière dans l’Agritech comme dans l’agriculture et contribuer à une agriculture durable et performante » : c’est le message que l’on veut faire passer.

La Ferme Digitale va-t-elle se diversifier vers l’alimentation ?

Historiquement nous avons plutôt un tropisme vers l’Agritech mais nous nous diversifions vers la Foodtech, le bois, le vin. On commence à voir arriver de nouveaux candidats à La Ferme Digitale positionnés sur de nouvelles formes d’alimentation à base de fermentation de végétaux, de nouveaux procédés de fermentation lactique ou encore d’élevage d’insectes à destination de l’alimentation humaine et animale par exemple.

La France a une carte à jouer pour devenir leader sur les produits à base de fermentation

Les start-up étrangères qui se sont lancées sur la viande végétale ou la viande de culture subissent aujourd’hui des revers…

En France, nous sommes historiquement moins financés et donc beaucoup plus prudents sur le business plan. Nous avons un secteur agricole fort et une reconnaissance de la valeur de l’alimentation. La France et l’Europe reviennent sur le devant de la scène sur ces sujets.

Nous avons créé l’association pour réunir en notre sein les acteurs au service des métiers agricoles et de notre force de production française. Les Start-up, plus récentes, qui lancent de nouveaux produits ou de nouveaux procédés de production alimentaire font partie du paysage français et international. A La Ferme Digitale, ces start-up commencent à apparaître et nous devons soutenir ces innovations, qui sont issues des forces vives de la recherche française reconnue mondialement. 

Cela donne de réelles opportunités pour les acteurs français et européens de devenir leaders.

 

Récapitulatif des 19 levées de fonds des start-up de la Ferme Digitale en 2022

Nom de la start-up

Activité

Montant de la levée

Investisseurs

Axioma

Conception et production de biosolutions pour l’agriculture et les animaux d’élevage

2.4 millions d’euros

Business Angels, Sowefund, Naco

Miimosa

 

Plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture et à l’alimentation

40 millions d’euros

Fonds de dette européen

Arbiom

 

Production de protéines à haute qualité nutritionnelle issues de la transformation de résidus forestiers et agricoles

12 millions d’euros

France Relance

Agriloops

 

Aquaponie en milieu salé

3 millions d’euros

France Relance et BPI France

Lisaqua

 

Modèle de ferme aquacole de gambas à faible impact environnemental

4.9 millions d’euros

Investisseurs privés, Le Gouessant, Bamboo, Litto Invest, BPI France, Crédit maritime Grand ouest, CIC Ouest

Connecting Food

Plateforme utilisant la blockchain pour la traçabilité du champ à l’assiette

2.7 millions d’euros

Investisseurs historiques et business angels

Telaqua

 

Irrigation intelligente

2 millions d’euros

Demeter, Banque des Territoires, CMA CGM Ventures

Onafis

Solutions numériques pour suivre en temps réel les étapes de vinification du vin

2 millions d’euros

Demeter, Atlantique Vendée Innovation, Holnest, Business Angels.

Micropep

 

Biostimulants et bioherbicides contenant des peptides naturels

8.5 millions d’euros

Fall Line Capital, Supernova Invest, Sofinnova Partners, FMC Ventures, Irdi Capital Investissement

Myditek

 

Nouvelles technologies adaptées aux climats tropicaux

2.2 millions d’euros

Adicap, Tomcat Factory, Région Guadeloupe, Crédit Agricole de Guadeloupe

Les grappes

Place de marché communautaire dédiée au vin

4 millions d’euros

Demeter IM

Invers

 

Production de nouvelles protéines pour l’alimentation animale par l’élevage d’insectes

15 millions d’euros

Idia Capital investissement, Agri Impact, UI Investissement, Crédit agricole Centre France, Limagrain

Javelot

 

Expert numérique du stockage de matières premières agricoles

10 millions d’euros

NextStage AM, Idia Capital Investissement, Sparkling Partners, Unilis Agtech, Crédit agricole Brie Picardie

MyEasyFarm

 

Plateforme d’échange de données avec les matériels agricoles

1 million d’euros

Business Angels des réseaux WeLike, Insead, Joj capital, Netangels, Altens Innovation, India Lima, Randalli, BPI France et la région Grand Est

Poiscaille

Circuit court de la mer inspiré des paniers de légumes

8 millions d’euros

Arkea Capital, Idia Capital Investissement, Quadia, NCI

Kermap

Information géographique, analyse et data visualisation pour l’agriculture durable

1.2 million d’euros

Sodero Gestion, Earthworm Foundation

Agriconomie.com

 

Site de e-commerce de vente d’engrais, semences et matériel agricole

60 millions d’euros

Temasek, TreïsGroup, Aliment Capital, Eurazeo

Scanopy

Cartographie de la vigne par drone et satellite

610 000 euros

Cleantech Business Angels, Gadzarts Business Angels, Bourgogne Franche-Comté Angels, France 2030

Naïo

 

Robots agricoles

32 millions d’euros

Demeter, CapAgro, Bpifrance, Mirova, M Capital, Aris

 

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, président du groupe Gauche démocrate et républicaine (Nupes)
Réforme des retraites : quels défauts et lacunes pour les agriculteurs, selon André Chassaigne ?
Les pensions des agriculteurs qui ont été maires, des agricultrices, des conjoints-collaborateurs...la réforme de la retraite ne…
Publicité