Aller au contenu principal

Réglementation
ZNT : Barbara Pompili annonce des sites pour informer les riverains sur l’épandage des pesticides

Interrogée sur RMC la ministre de la Transition écologique a annoncé que les riverains seraient informés de l'épandage des pesticides via des sites internet, dans le cadre des nouveaux textes réglementaires sur les ZNT.

Barbara Pompili et Jean-Jacques Bourdin
Barbara Pompili a évoqué la nouvelle réglementation sur les ZNT au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.
© Capture d'écran RMC

« Nos concitoyens ont le droit d’avoir toutes les informations possibles » sur les épandages de pesticides, a estimé Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, interviewée le 11 janvier sur RMC par Jean-Jacques Bourdin. Dans le cadre des nouveaux textes réglementaires sur les ZNT (zones de non traitement), « il y a aura des sites internet où on pourra avoir toutes les informations possibles », a poursuivi la ministre de la transition écologique, ce qui n’a pas manqué de faire réagir les agriculteurs sur les réseaux sociaux.

Une option uniquement, précise le cabinet de la ministre

Ces sites internet, a tempéré le cabinet de la ministre auprès de nos confrères d’Agra Presse, ne sont qu’une option à disposition des préfectures et des producteurs pour assurer l’obligation d’information prévue par les nouveaux décrets.

 « Rien n’est imposé, mais tout est possible », assure l’entourage de Barbara Pompili. Charge ensuite aux préfets, souligne-t-on, « de s’assurer que les riverains seront bien informés ». L’équipe du ministre de l’agriculture confirme également l’ouverture sur les modalités, en promettant que « l’État accompagnera ».

Les sites évoqués par Barbara Pompili n’auraient en revanche aucun lien avec le dispositif « Phyto-signal » animé par les agences régionales de santé en Nouvelle-Aquitaine, Pays-de-Loire ou Bretagne, précisent nos confrères. Relancés récemment, ces dispositifs permettent aux riverains de signaler les épandages « avec des atteintes observées à l’environnement ou des effets aigus constatés sur la santé » grâce à un numéro vert ou par email, rappelle Agra Presse.

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Laurie Poussier, future agricultrice : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »
Laurie Poussier sera officiellement éleveuse en 2023, avec comme projet la création d’une savonnerie artisanale à la ferme. La…
Publicité