Aller au contenu principal

Les Fermiers de Janzé résistent plutôt bien

Dans un contexte national chahuté en label rouge, la coopérative bretonne des Fermiers de Janzé maintient ses positions grâce à la diversification.

Patrick Giboire, président de la coopérative des Fermiers de Janzé a donné rendez-vous aux éleveurs pour la Foire aux chapons de Janzé, renommée les Toqués de Janzé, qui se déroulera à Rennes les 15 et 16 décembre prochains
Patrick Giboire, président de la coopérative des Fermiers de Janzé, a donné rendez-vous aux éleveurs pour la Foire aux chapons, renommée les Toqués de Janzé, qui se déroulera à Rennes les 15 et 16 décembre prochains
© P.Le Douarin

Les 170 éleveurs de la coopérative des Fermiers de Janzé ont livré 4.2 millions de volailles label rouge  lors de leur dernier exercice 2018-2019, a indiqué Stéphane Le Tué, le directeur de la coopérative, en marge de l’assemblée générale du 3 décembre. Plus de 90% de ces volailles sont des poulets jaunes ou blancs (15 % de plus en Blanc).

 

Le volume global de volailles se maintient malgré un recul annuel de 8% pour les poulets à marque Janzé a indiqué par Laurent Girard, directeur de l’abatteur SNV (le pôle normand de LDC), qui constitue l’unique débouché de la coopérative. Le marché national du poulet label rouge est en baisse plus modérée, à moins 6.1% fin octobre. Cette baisse a été compensée par le lancement du poulet Bio mi-2018 (environ un bâtiment par semaine) et par d’autres volailles sortant à l'extérieur, uniquement destinées à l’exportation. L’activité Bio est portée une marque MDD vendue en hard discount. A plus long terme, les Fermiers de Janzé devraient bénéficier des retombées de deux lancements commerciaux de SNV, concernant la création d’un concept de vente au rayon boucherie des GMS et d’un autre au rayon rôtisserie.

Plan d’action et méthanisation

La spécialisation des outils d’abattage par signe de qualité (label, bio, certifié) devrait améliorer la compétitivité industrielle de SNV. Ce virage d’un seul site d’abattage (celui de Château Gontier) à plusieurs (Galéo à Chailland, SNV à Laval, Sofral à Lassay les Châteaux, Socadis à Plumetot) s’accompagne d’une période d’adaptation des éleveurs au matériel de ramassage et de l’organisation Janzé aux services administratifs des différents sites.

 

L’année 2020 va aussi être marquée par la construction de l’usine de méthanisation et par un plan d’actions visant à rénover 7% des bâtiments considérés en trop mauvais état pour poursuivre sereinement leur activité. Les éleveurs concernés se verront proposés un plan d’améliorations assorti d’aides. Janzé construit une vingtaine de poulaillers de 400 m2 par an, en majorité avec de nouveaux entrants (6 à 8 par an) retenus après l’examen de leur candidature. Patrick Giboire souligne d’ailleurs que la liste d’attente est remplie pour au moins deux ans et que le renouvellement tient aussi compte de l'évolution des marchés.

 

Quant à l’unité de méthanisation démarrée mi 2020 pour être opérationnelle fin 2021, elle va permettre à 38 éleveurs de Janzé de retrouver de la tranquillité par rapport à leur plan d’épandage et d’hygiéniser les effluents.

 

En conclusion, Patrick Giboire, président de la coopérative des Fermiers de Janzé, a donné rendez-vous aux éleveurs pour la Foire aux chapons, renommée les Toqués de Janzé, qui se déroulera à Rennes les 15 et 16 décembre prochains

 

 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Audrey et Pierre Besançon ont réinvesti 60 000 euros (aides non déduites) dans 90 m2 de fenêtres, afin de continuer à produire après 2025 et en espérant un retour rapide d'investissement. © P. Le Douarin
Lumière naturelle : Audrey et Pierre conseillent de « bien préparer et suivre le chantier de pose des fenêtres »
Engagés dans Nature d’éleveurs depuis deux ans, Audrey et Pierre Besançon ont fait poser des fenêtres dans leurs deux poulaillers…
Les déchets et plaques amiantés sont emballés dans des contenants identifiables (logo A), avant d’être livrés à une décharge habilitée ou stockés au maximum un an sur l’exploitation. © P. Le Douarin
Fenêtres en rénovation de poulaillers : une amiante très embarrassante
La présence d’amiante dans les plaques fibrociment des poulaillers antérieurs à 1997 augmente les coûts de mise en conformité et…
Ingénieure agronome spécialiste des matières premières depuis trente-cinq ans, Patricia Le Cadre a rejoint le Céréopa en 2007. Ce bureau d’études associatif s’intéresse à la compétitivité et aux enjeux des agroactivités en matière d’alimentation et de production, de durabilité des systèmes, d’environnement et de relations sociétales. © Céréopa
Matières premières agricoles : « La Chine mène la danse du commerce des céréales »
Pour Patricia Le Cadre, experte des marchés des matières premières agricoles au Céréopa, après avoir mis la main sur le commerce…
Jean-Luc Martin, de l'entreprise Tell Élevage, spécialisée dans les audits techniques de bâtiments. © A. Puybasset
« La position des fenêtres impacte les circuits d’air du poulailler »
Jean-Luc Martin, de Tell Élevage, met en garde sur l’impact potentiel des fenêtres sur la ventilation du poulailler, notamment…
Pignon orienté à l'est. Idéalement, il faudrait des ouvertures au nord ou à l’est (ensoleillement le matin, avant la montée en température). © P. Le Douarin
 « La lumière naturelle rend la gestion du bâtiment plus complexe »
L’impact de l’entrée de lumière naturelle peut être envisagé sous deux angles, celui du comportement animal et celui de l’apport…
Concevoir des solutions vaccinales qui permettent de manipuler moins, de vacciner mieux, et de mieux protéger les volailles jusqu’à leur fin de ponte. © A. Puybasset
Comment simplifier le programme de vaccination des poulettes
Le fabricant de vaccins Ceva Santé Animale achève de construire une gamme complète pour les futures poules pondeuses qui réduit…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)