Aller au contenu principal
Font Size

Les Fermiers de Janzé résistent plutôt bien

Dans un contexte national chahuté en label rouge, la coopérative bretonne des Fermiers de Janzé maintient ses positions grâce à la diversification.

Patrick Giboire, président de la coopérative des Fermiers de Janzé a donné rendez-vous aux éleveurs pour la Foire aux chapons de Janzé, renommée les Toqués de Janzé, qui se déroulera à Rennes les 15 et 16 décembre prochains
Patrick Giboire, président de la coopérative des Fermiers de Janzé, a donné rendez-vous aux éleveurs pour la Foire aux chapons, renommée les Toqués de Janzé, qui se déroulera à Rennes les 15 et 16 décembre prochains
© P.Le Douarin

Les 170 éleveurs de la coopérative des Fermiers de Janzé ont livré 4.2 millions de volailles label rouge  lors de leur dernier exercice 2018-2019, a indiqué Stéphane Le Tué, le directeur de la coopérative, en marge de l’assemblée générale du 3 décembre. Plus de 90% de ces volailles sont des poulets jaunes ou blancs (15 % de plus en Blanc).

 

Le volume global de volailles se maintient malgré un recul annuel de 8% pour les poulets à marque Janzé a indiqué par Laurent Girard, directeur de l’abatteur SNV (le pôle normand de LDC), qui constitue l’unique débouché de la coopérative. Le marché national du poulet label rouge est en baisse plus modérée, à moins 6.1% fin octobre. Cette baisse a été compensée par le lancement du poulet Bio mi-2018 (environ un bâtiment par semaine) et par d’autres volailles sortant à l'extérieur, uniquement destinées à l’exportation. L’activité Bio est portée une marque MDD vendue en hard discount. A plus long terme, les Fermiers de Janzé devraient bénéficier des retombées de deux lancements commerciaux de SNV, concernant la création d’un concept de vente au rayon boucherie des GMS et d’un autre au rayon rôtisserie.

Plan d’action et méthanisation

La spécialisation des outils d’abattage par signe de qualité (label, bio, certifié) devrait améliorer la compétitivité industrielle de SNV. Ce virage d’un seul site d’abattage (celui de Château Gontier) à plusieurs (Galéo à Chailland, SNV à Laval, Sofral à Lassay les Châteaux, Socadis à Plumetot) s’accompagne d’une période d’adaptation des éleveurs au matériel de ramassage et de l’organisation Janzé aux services administratifs des différents sites.

 

L’année 2020 va aussi être marquée par la construction de l’usine de méthanisation et par un plan d’actions visant à rénover 7% des bâtiments considérés en trop mauvais état pour poursuivre sereinement leur activité. Les éleveurs concernés se verront proposés un plan d’améliorations assorti d’aides. Janzé construit une vingtaine de poulaillers de 400 m2 par an, en majorité avec de nouveaux entrants (6 à 8 par an) retenus après l’examen de leur candidature. Patrick Giboire souligne d’ailleurs que la liste d’attente est remplie pour au moins deux ans et que le renouvellement tient aussi compte de l'évolution des marchés.

 

Quant à l’unité de méthanisation démarrée mi 2020 pour être opérationnelle fin 2021, elle va permettre à 38 éleveurs de Janzé de retrouver de la tranquillité par rapport à leur plan d’épandage et d’hygiéniser les effluents.

 

En conclusion, Patrick Giboire, président de la coopérative des Fermiers de Janzé, a donné rendez-vous aux éleveurs pour la Foire aux chapons, renommée les Toqués de Janzé, qui se déroulera à Rennes les 15 et 16 décembre prochains

 

 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Pendant la période dérogatoire du nouveau règlement bio, le parcours pourra faire au minimum 1 mètre de large, à condition que le bâtiment ait été certifié bio avant le 31 décembre 2020 © P. Le Douarin
L’Inao adopte en urgence des règles transitoires pour les poulettes bio
Pour continuer à produire des poulettes bio et bénéficier d’une dérogation européenne, les éleveurs de poulettes devront être…
Bernard Guignard a commencé à planter massivement en même temps  qu'il a fait construire. © L. Vuillen
Des poulets sous les cerisiers et les abricotiers
Dans la Drôme près de Romans sur Isère, Bernard Guignard a associé l’élevage des poulets label rouge de l’Ardèche avec la…
Les mises en place nationales de canetons chair ont diminué de 28% en avril par rapport au même mois de 2019 (497 100 têtes par semaine) selon l'interprofession du canard. © P. Le Douarin
Les Pays de la Loire aident les éleveurs de canards Barbarie

Les collectivités territoriales ligériennes viennent au secours des 400 éleveurs de canards de chair.…

L'utilisation d'un pulvérisateur électrique sur chariot à roulettes, muni d'un long dévidoir, réduit la pénibilité lors de la pulvérisation du traitement contre les poux.  © P. Riner
Un diagnostic pour mieux prévenir l’infestation du pou rouge en poules pondeuses
Elanco propose une démarche d’accompagnement pour aider les éleveurs de poules pondeuses à lutter contre l’acarien Dermanyssus…
Forte croissance de l'élevage de poules pondeuses bio en France
L'Agence Bio rapporte une vague d'engagement vers l'agriculture biologique en monogastriques.
D'ordinaire réalisée en élevage (et pas à l'abattoir), la sérologie permet de suivre les traces du passage d'un virus dans un lot. © Synalaf
Les poulets plein air sont peu exposés à l’Influenza aviaire
Selon une enquête réalisée en 2018, les poulets label rouge et biologique, élevés en plein air, seraient indemnes de contact avec…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)