Aller au contenu principal

Le logo « Volaille Française » davantage présent sur les produits transformés vendus en GMS

D’après le relevé annuel de l’Association de Promotion de la volaille Française, l’origine France a augmenté de 23 points pour les produits transformés vendus en GMS.

© P. Le Douarin

L’Association de Promotion de la Volaille Française réalise chaque année un relevé linéaire dans 25 enseignes(1) du territoire français pour mesurer la présence du logo « Volailles Française » en grande et moyenne surface.

Au rayon libre-service, la part des viandes de volailles étiquetées d’ « Origine France » s’est maintenue à un très haut niveau (99%), tandis que celle portant le logo « Volaille Française » a augmenté de 6 points pour atteindre 69%, précise un communiqué de l’AVPF.

L’amélioration est encore plus marquante pour les produits transformés à base de volailles. 89% sont composés de viande d’origine France, soit une progression de 23 points par rapport à 2020. De même, le logo « Volaille Française » est de plus en plus mis en avant par les entreprises agro-alimentaires. Il est présent sur 41% des emballages (+ 6 points). Christian Ragaigne, président de l’APVF, s’en réjouit : « L’épisode de la Covid-19 a eu un impact significatif sur la manière de consommer. L’Origine Française a été plébiscitée par les consommateurs. »

Le principal défi pour la filière française reste toutefois de renverser la tendance dans le secteur de la Restauration Hors Domicile, où plus de 80% de la volaille utilisée est importée. Le décret annoncé par la fin de l'année obligeant à indiquer l’origine des viandes en RHD ne peut qu’y contribuer.

 

  1. Relevé réalisé sur plus de 2400 références à la coupe, en libre-service et sur les produits transformés dans les enseignes de proximité, les supermarchés, les hypermarchés et hard discount du 13 avril au 11 mai 2021
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Les haies chauffent les poulets bio au Gaec Beaulieu
Les haies chauffent les poulets bio au Gaec Beaulieu
Le Gaec Beaulieu s’est converti à l’agriculture bio, à l’occasion de l’installation de Florian Chaignon. Pour plus de cohérence,…
Alain Debare : «En hiver, les canards logés en intérieur sont en meilleure santé qu’à l’extérieur »
Mise à l’abri des canards : « La clé, c’est un paillage régulier et conséquent »
Pour la quatrième année consécutive, Alain Debare élèvera ses lots d’hiver de canards prêts à engraisser en bâtiment fermé.
Le résultat d’un incendie criminel dans l’Orne en septembre 2019.
Comment répondre positivement aux attaques anti-élevages
Face aux attaques sur l’élevage, garder une communication positive est essentiel, comme l’a montré le grand débat organisé au…
L'Itavi recommande le port d'un masque lors de taches en ambiance poussiéreuse (ici en volière de ponte), du fait de la présence de particules fines qui accroissent les risques.
Santé des éleveurs de volailles : prendre aussi en compte la taille des poussières
Les plus dangereuses, les poussières fines émises en élevage de poulet ne représentent que 5 % de la masse de particules, mais…
Sécurisation contre la grippe aviaire : l’accord de la filière à foie gras a été validé
Ce 9 novembre, l’accord interprofessionnel du Cifog sur la sécurisation de la filière à foie gras vis-à-vis du risque sanitaire…
Réglementation influenza : les conditions de mises à l’abri sont précisées
La direction générale de l’Alimentation (DGAL) vient de diffuser une instruction technique indiquant ce qu’elle entend par « …
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)