Aller au contenu principal

« La filière avicole vit un tournant avec la réglementation bio »

Dans un contexte européen de relative libéralisation des conditions de production, Benoît Drouin, président de la commission bio du Synalaf, compte sur la responsabilité des organisations de gestion et de production pour garder le cap de la cohérence du bio français.

Benoît Drouin produit du lait (400 000 l/an) et des volailles de chair (4 bâtiments de 400 m2) en polyculture sur une exploitation sarthoise de 135 ha (80 ha en herbe), convertie depuis 1996, d’abord par le poulet. © P. Le Douarin
Benoît Drouin produit du lait (400 000 l/an) et des volailles de chair (4 bâtiments de 400 m2) en polyculture sur une exploitation sarthoise de 135 ha (80 ha en herbe), convertie depuis 1996, d’abord par le poulet.
© P. Le Douarin

Êtes-vous satisfait du nouveau règlement bio ?

Benoit Drouin- C’est le résultat d’un compromis entre les pays du nord et du sud, aux cultures et à l’Histoire – notamment agricole — bien différentes. Au nord de l’Europe, les principales différences portent sur la vision d’un foncier à ne pas gaspiller, sur les trois mois d’élevage d’un poulet français jugés surréalistes, et sur une taille d’atelier sans importance tant que la règle bio est respectée. Il faut dire qu’en France, le développement de la bio avicole est intimement lié à l’histoire du label rouge. Or, les pays du sud n’ont pas obtenu satisfaction sur la plupart de ces points. Ce n’est pas faute de les avoir défendus bec et ongles pendant des années.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Epandeur de papier et d'aliment "fait maison" chez Florent Duffros dans les Côtes d'Armor. © Chambres d'Agriculture de ...
Des astuces d’éleveurs pour faciliter le travail en volaille de chair
La chambre d’agriculture de Bretagne a recueilli, dans un guide, les équipements et les aménagements mis au point par des…
Il faut une bonne habitude pour piloter ce robot télécommandé qui exige plus de doigté que de force © Rabaud
Le robot de lavage Lavicole tient ses promesses
À la coopérative Éveil, la qualité et la régularité du lavage s’ajoutent à l’amélioration des conditions de travail des laveurs-…
La coopérative Le Gouessant veut un parc poulette certifié bio avec un parcours, en utilisant le moins possible le système dérogatoire. © P. Le Douarin
Les poulettes bio du Gouessant sortiront toutes bientôt
La coopérative Le Gouessant n’a pas attendu la publication des dernières règles techniques du règlement sur l’élevage des…
Les onze trophées avicoles des Innov’Space
Malgré l’annulation de l’édition 2020 du Space, les jurys Innov’space ont désigné 26 lauréats parmi les exposants virtuels, dont…
Poulettes bio de 16 semaines élevées selon les règles du futur règlement européen. © P. Le Douarin
Les enjeux de l’œuf bio

Avec des mises en place de pondeuses en croissance de 60 % de début 2017 à fin 2019, le marché de l’œuf…

Vincent Troel a redécouvert son métier d'éleveur de poulettes. « Se mettre en conformité avec les nouvelles règles bio ne doit pas effrayer. » © P. Le Douarin
Vincent Troel plébiscite le plein air pour ses poulettes bio
Éleveur-test de la coopérative du Gouessant depuis l’an dernier, Vincent Troel a redécouvert un métier technique en ajoutant un…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)