Aller au contenu principal

Foie gras : Delpeyrat va fermer deux abattoirs de canards

Delpeyrat va fermer ses abattoirs de canards gras de La Pommeraie-sur-Sèvre (85) et de Vic-Fezensac (32). Cette décision vise à adapter un dispositif industriel en surcapacité structurelle, à cause d’une production de foie gras en chute depuis plusieurs années.

Tri des foies gras à l'usine Delpeyrat de Saint Pierre du Mont (40)
© P. Le Douarin

Début 2025, Delpeyrat fermera ses abattoirs à La Pommeraie-sur-Sèvre en Vendée et Vic-Fezensac dans le Gers. « Nous sommes confrontés à une surcapacité industrielle forte qui est devenue structurelle après 8 ans d’influenza aviaire. Elle affecte nos résultats financiers sur le long terme. Nous avons donc décidé d’adapter notre capacité industrielle pour redonner de la perspective à nos activités canard, tout en préservant l’emploi », explique Eric Humblot, directeur du pôle gastronomie du groupe coopératif MaïsadourDes reclassements sont proposés en interne ou chez des confrères.

« Nous essayons également de maîtriser les volumes pour être en adéquation avec la demande ». Le site vendéen abat la production de canards sous appellation France (environ 1,8 million de canards). « Nous maintenons bien entendu notre relation avec les éleveurs de Val de Sèvre ». 

Lire aussi : Val de Sèvre rejoint la Cavac 

« L’abattage de leurs canards sera réalisé en sous-traitance par le site d’Euralis Gastronomie aux Herbiers (85). Cet abattoir a l’avantage d’être performant sur le plan industriel et proche de notre site. Mais nous conservons la transformation sur nos sites et garantissons ainsi la même qualité produit à nos clients », souligne-t-il. 

Les canards sous IGP produits dans le Gers seront transférés vers l’abattoir Delpeyrat de Gibret dans les Landes. Le site abat actuellement 2,6 millions de canards pour un capacitaire à environ 3 millions. 

Un dispositif industriel à nouveau réduit

Le pôle gastronomie de Maïsadour conserve son abattoir de Gibret et ses trois sites de transformation (Saint-Pierre-du-Mont, Aurice et Fleurance). Delpeyrat avait déjà réduit son dispositif industriel entre 2019 et 2023, dans le cadre de son plan de redressement Rebond. L’entreprise prévoit des investissements, notamment pour améliorer les conditions de travail de ses salariés, comme à Gibret. Il s’agira aussi de moderniser les installations et d’améliorer les process. Ces investissements significatifs, dont le montant n’est pas communiqué, devraient être du même ordre que ceux réalisés précédemment. 

Lire aussi :    Delpeyrat réduit son dispositif industriel   

A cause des cinq épizooties survenues depuis fin 2016, la production française s’est fortement contractée, ainsi que la consommation. « Les produits du canard gras ont disparu des tables de restaurant et la consommation en GMS a également fortement chuté. Nous ne reviendrons jamais aux 40 millions de canards gras produits en France avant 2015. En 2023, on était à environ 20 millions. Nous prenons donc nos responsabilités pour pérenniser nos activités. Bien qu’en progrès, nos résultats économiques restent fragiles », résume Eric HumblotEn 2022/2023, le pôle Gastronomie de Maïsadour a réalisé 223 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

 

La réorganisation du dispositif industriel de Delpeyrat vise à saturer les sites pour gagner en rentabilité.

Les plus lus

L'élevage alternatif est devenu dominant, mais la cage résiste très bien au delà d'un atelier de 50 000 poules.
Recensement agricole en volailles : La poule pondeuse a le vent en poupe

L’évolution des modes de production sous la pression du bien-être animal s’est traduite par une mutation structurelle…

Foie gras : Delpeyrat va fermer deux abattoirs de canards

Delpeyrat va fermer ses abattoirs de canards gras de La Pommeraie-sur-Sèvre (85) et de Vic-Fezensac (32). Cette décision vise…

Éric Baldo, responsable technique de la Ciab, suit de près les performances des deux bâtiments atypiques de Ludovic Drapeau conçus pour répondre à tous les cahiers des ...
Poulet "bien-être" : La coopérative Ciab a investi pour mesurer le surcoût des attentes sociétales

La coopérative Ciab a supporté financièrement le Gaec des Grandes Roussières pour chiffrer les attentes sociétales avec deux…

Foie gras : Les éleveurs d’Euralis Grand Ouest demandent une revalorisation des contrats

Confrontés à la hausse des intrants, notamment celle annoncée de la paille, les éleveurs de l’organisation de producteurs…

Anis Farhat, directeur d’exploitation de Taissir, entouré de Fabrice Poisbeau et de Guirec Rollando, de Sodalec Distribution : « La filtration d’air a largement ...
En Tunisie, des poules pondeuses sous air filtré pour en finir avec les salmonelles

Filtrer l’air des bâtiments de poules pondeuses de l’entreprise tunisienne Taissir a été une mesure sanitaire clé pour enrayer…

Grippe aviaire : quelles sont les nouvelles règles de sortie des volailles en période à risque modéré ?

Après un peu plus de 3 mois de mise à l’abri totale des volailles (le 5 décembre), le territoire Français est revenu au niveau…

Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)