Aller au contenu principal

Bien-être animal : L’Itavi forme les référents des élevages avicoles

Chaque personne désignée « référent bien-être animal » par le responsable d’élevage avicole doit être préalablement formée. L’Institut technique de l’aviculture (Itavi) intervient à plusieurs niveaux.

Pour être agréé "référent bien-être animal", il faut être formé par des formateurs habilités au préalable par l'Itavi.
Pour être agréé "référent bien-être animal", il faut être formé par des formateurs habilités au préalable par l'Itavi.
© Itavi

Que demande la nouvelle réglementation sur les référents bien-être animal ?

Le décret n° 2020-1625 du 18 décembre 2020 impose que tout responsable d’un élevage de volaille désigne au sein de son personnel une personne formée au bien-être animal. Ce « référent bien-être animal » est chargé de sensibiliser les personnes en contact des animaux.
 
 
Il doit avoir suivi un module distanciel commun d’une durée de deux heures et au moins une formation en présentiel de son choix et en lien avec son activité, d’une durée minimale de 7 heures.

Comment l’Itavi accompagne les professionnels ?

L’Itavi agit à deux niveaux.
 
L’institut forme les formateurs des référents bien-être animal, en collaboration avec la Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV). Cette formation permet d’être habilité « formateur référent bien-être en élevage de volailles » par le ministère de l’Agriculture. Son contenu accompagne les futurs formateurs dans la construction de leurs formations en abordant toutes les thématiques spécifiées par le décret : approche globale du bien-être animal ; prévention de la souffrance, des blessures et de leurs conséquences ; prévention et maintien de la santé des animaux ; environnement de l’élevage et lien au bien-être. Un déroulé pédagogique ainsi qu’un livret de formateur sont fournis aux formateurs stagiaires.
 
L’institut forme directement les éleveurs sur l’ensemble du territoire, avec le recrutement d’une personne entièrement dédiée à dispenser ces formations.

Qui seront les formateurs des référents ?

La formation de formateurs s’adresse aux vétérinaires, techniciens et chargés d’étude en bien-être animal qui souhaitent être habilités pour former les futurs référents. Aux organisations de producteurs qui souhaiteraient offrir une formation à leurs éleveurs, l’Itavi propose de coconstruire ces formations en adaptant le contenu à leurs besoins.

Combien de sessions sont proposées ?

À fin avril, plus de 250 formateurs ont été habilités lors de 15 sessions tenues à Paris et en région. De nouvelles dates sont à venir. Les dates et modalités d’inscription sont à retrouver sur le site internet de l’Itavi.
 
 

Douze sessions référent Bien-être animal en Bretagne

En Bretagne, le groupe vétérinaire Chêne vert propose trois formations qui donnent accès à l’habilitation « référent bien-être animal » . Elles peuvent être prises en charge (fonds Vivéa et Ocapiat).

Santé et maladies des volailles de chair : 10 mai à Ploumagoar (22),  12 mai à Loudéac (22), 19 mai à Landivisiau (29), 31 mai et 7 juin à Ploumagoar, 14 juin à Moréac (56)

Approche du bien-être animal en volaille de chair : 10, 23 et 24 mai à Gourin (56), 28 juin à Ploumagoar, 30 juin à Landivisiau et à Loudéac

Santé et maladies des poules pondeuses : 19 mai à Moréac

Contacter : Dorota Gadzala – Tél. 02 99 00 91 45 – contact@chenevert.vet


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

volaille de chair aide coût aliment guerre Ukraine
Plan de résilience : un futur dispositif d’aide mieux calibré pour les éleveurs de volailles de chair
Pour les éleveurs de volailles de chair le dispositif, dit « intégrateur », d’aide alimentation animale du plan de résilience…
Ouverture des demandes pour le dispositif d'aide alimentation animale pour les intégrateurs en volaille
Le guichet FranceAgriMer pour l’indemnisation exceptionnelle des surcoûts alimentaires à verser aux éleveurs via leurs opérateurs…
Grippe aviaire : mortalités préoccupantes dans l’avifaune marine
Des milliers d’oiseaux marins sont retrouvés morts et porteurs de virus influenza aviaire sur les côtes de la Manche, ainsi que…
Loire-Atlantique : les éleveurs indépendants de volailles fermières se structurent
Le 2 juin 2022 a été créée l’association Sauve qui poule 44 qui réunit des éleveurs de volailles plein air de Loire-Atlantique…
Julien Leballeur : «Ce perchoir fait maison est très facile à nettoyer et à déplacer, peu coûteux et fonctionne bien pour les lots de poulet à croissance intermédiaire. »
À la recherche du perchoir optimal en volailles de chair
Julien Leballeur a testé plusieurs types de perchoirs avant de concevoir un modèle, adapté aux poulets à croissance intermédiaire…
L'interdiction de traiter en permanence contre les rongeurs dans les exploitations agricoles se heurte aux exigences contradictoires de la sécurité sanitaire et des coûts.
Lutte contre les rongeurs : l’appâtage permanent sur la sellette
La réglementation sur l’usage professionnel des rodenticides s’est fortement durcie depuis plusieurs années, notamment avec l’…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)