Aller au contenu principal

Consommation de vin
Vin & Société répond à Gérard Dubois après son attaque sur "le lobby alcoolier"

Gérard Dubois, professeur de l’académie nationale de médecine, a attaqué l’Association Vin & Société. A ses yeux le « lobby alcoolier » freine les mesures de santé publique concernant l’alcool. Réponse de l’association dans les colonnes du journal l’Avenir aquitain.  

© fanchik / flickr

Nouvel épisode dans la guerre entre les défenseurs de mesures de santé publique anti-alcool et les défenseurs du vin consommé avec modération. Le 30 avril, Gérard Dubois, membre de l’académie nationale de médecine, s'est exprimé sur France Inter à 7 h 30 et sur France Info à 21 h 30. Sur les ondes, il a reproché au « lobby alcoolier de tout faire pour que les mesures de santé publique concernant l’alcool ne soient pas prises ». C’est ce que rapporte l’Avenir aquitain ce 2 mai, en indiquant que l’association Vin & Société, nommément désignée, « se défend et s’inquiète du discours visant à dénigrer la filière vitivinicole ».

Dans le journal départemental, l’organisation chargée de défendre la filière vitivinicole déplore « la violente charge morale visant à dénormaliser la consommation de vin. » et met en garde : « Il ne faut pas volontairement confondre le produit et son mauvais usage, préjudiciable à la santé ».

Joël Fargeau, président de Vin & Société reconnaît que l’alcoolisme est un « drame humain ». Le journal girondin donne les statistiques du baromètre de Santé publique France : 7 % des décès en France dus à une consommation excessive d’alcool et 10 % des 18-75 ans qui boivent à eux seuls 58 % de l’alcool consommé. Vin et Société adhère à la nouvelle campagne de communication pour lutter contre la consommation excessive lancée par le ministère de la Santé autour du slogan « maximum 2 verres par jour et pas tous les jours ».  L’association est également favorable à « une meilleure visibilité du pictogramme femme enceinte sur les étiquettes ». Sur ce sujet, Vin et Société entend « faire sa part ».

 « Au lieu de chercher un coupable idéal, cherchons plutôt les solutions », suggère le président de Vin & Société dans le journal départemental. « Prenons exemple sur l’Espagne et l’Italie dont la morbidité et la mortalité liées à la consommation excessive d’alcool sont parmi les plus faibles au monde selon l’OMS ».

Les plus lus

Nicolas Meyrieux, youtubeur et comédien.
Ce célèbre youtubeur a radicalement changé sa vision de l’agriculture
« Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », c’est le constat de Nicolas Meyrieux, comédien, auteur de vidéos et de…
Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter
La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le…
Discours de 8 jeunes diplômés lors de la remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Découvrez la réaction d'AgroParisTech au discours choc de 8 étudiants
L’école d’ingénieur en agronomie répond dans un communiqué au buzz créé par la vidéo du discours radical de huit de ses jeunes…
Marc Fesneau
Qui est Marc Fesneau nommé ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire ?
L’ex-ministre en charge des relations avec le Parlement Marc Fesneau vient d’être nommé ministre de l’Agriculture et de la…
Serge Zaka, agroclimatologue chez ITK.
Sécheresse du printemps 2022 : la situation s’aggrave
La pluie se fait rare en ce début de printemps et le manque d'eau commence à peser sur les cultures agricoles. Le point avec…
sécheresse des sols
Agriculteurs, quel risque de sécheresse cet été 2022 dans votre département ?
Le ministère de la Transition écologique publie une carte du risque de probabilité de sécheresse hydrologique par département d’…
Publicité