Aller au contenu principal

Top départ pour le premier projet viticole du plan France Relance dans le vignoble provençal

Le projet EnViProv, prévu sur deux ans, regrooupe l'ensemble des acteurs du vignoble provençal, dont le CIVP, le Centre du rosé, les chambres d'agriculture et le cluster Provence rosé.

Financé à près de 50 % par le plan France Relance, le projet EnViProv doit permettre le passage de 100 % des surfaces du vignoble provençal sous certification environnementale ou bio d'ici 2030.
© J.gravé

« Structurer la transition agroécologique dans le vignoble provençal » ; tel est l’objectif d’EnViProv, le premier projet issu du plan France Relance à voir le jour dans la filière viticole. Piloté par le Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP), EnViProv s’achèvera en septembre 2023 et s’articulera autour de trois axes. L’analyse du cycle de vie (ACV), basée sur dix-huit indicateurs, devrait permettre de quantifier l’impact environnemental des itinéraires d’élaboration d’un vin, jusqu’à la mise en marché. « Les résultats, qui seront issus d’un modèle développé par l’IFV, sont attendus mi-2022. Ils serviront de base pour la mise en œuvre de mesures correctives ou amélioratrices, dont l’efficacité sera évaluée les années suivantes », indique le CIVP.

100 % de surfaces bio ou HVE d’ici 2030

Le second axe portera sur la conversion de près de 400 exploitations à la certification environnementale. Le vignoble vise 100 % de ses surfaces en bio ou HVE d’ici 2030. Enfin, la promotion et la mise en œuvre de pratiques vertueuses constitueront le dernier volet. Le Centre du rosé sera chargé des expérimentations, tandis que la chambre d’agriculture du Var conduira un observatoire des pratiques à la vigne. Le cluster Provence rosé apportera sa contribution au travers de son groupe Sol vivant, visant à améliorer la biomasse dans les sols. EnViProv est doté d’un budget de 700 000 euros, dont la moitié est financée par FranceAgriMer.

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Pascal Preys, entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur métallique en M, le Tut'M.
[Astuce] « J’ai créé un tuteur s’autoclipsant sur le fil de palissage : le Tut'M »
Pascal Preys, ancien vigneron et entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur en M,…
Les rotors à axe horizontal et fils sont les plus plébiscités par les viticulteurs pour la tonte sous le rang.
Bien choisir ses tondeuses interceps
Afin de répondre à la demande croissante de tonte du cavaillon de la vigne, les solutions techniques se multiplient. Voici les…
Massey Ferguson - Cabine plancher plat et jusqu'à 120 ch sur les MF 3
Massey Ferguson a dévoilé sa nouvelle gamme de tracteurs spécialisés, les MF 3, culminant désormais à 120 ch.
John Deere renouvelles ses tracteurs vignerons et fruitiers.
John Deere - Les tracteurs spécialisés plus puissants et plus confortables
John Deere dévoile la nouvelle génération de tracteurs vignerons et fruitiers. 
Astuces viti-vinicoles : le top 10 de la rédaction
Une bêche roulante, une laveuse de caisses à vendange ou encore une station météo. Voici les dix bricolages viti-vinicoles qui…
Forge Boisnier - L'Emisol XL, le porte-outils bodybuildé toutes options
Connu pour ses porte-outils interceps Emisol, Forge Boisnier en lance une version bodybuildée. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole