Aller au contenu principal

Surgreffer la vigne, un chantier qui s’anticipe

Le surgreffage est un geste technique qui demande dans la majorité des cas l’intervention d’une entreprise extérieure. Voici quelques informations sur la démarche.

Un greffeur peut réaliser jusqu'à 17 000 greffes par an. C'est donc un travail long, il est préférable de contacter le prestataire un an à l'avance. © Worldwide vineyard
Un greffeur peut réaliser jusqu'à 17 000 greffes par an. C'est donc un travail long, il est préférable de contacter le prestataire un an à l'avance.
© Worldwide vineyard

Les raisons de surgreffer ne manquent pas. Que ce soit pour rééquilibrer son encépagement après un achat de vignes, s’adapter au changement du climat ou encore implanter des variétés résistantes, les motivations de ceux qui franchissent le pas sont diverses. « J’ai également des vignerons sur de grands terroirs qui sont déçus par un clone, mais dont les vignes sont en plein dans l’âge qualitatif et ne souhaitent donc pas arracher », remarque François Chaudière, gérant de la société de surgreffage L’Epibiote dans l’Hérault, et qui surgreffe en travaillant seul près de 17 000 souches par an. Marc Birebent, gérant de la société Worldwide Vineyards, dans le Var, réalise avec ses équipes près de 600 000 greffes par an dans le monde entier. Plus de 70 % de ses interventions sont d’ailleurs faites à l’étranger.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Des essais de désherbage électrique prometteurs
Un prototype de l’outil de désherbage électrique intercep XPower a été testé cette année à Gaillac par l’IFV, sur toute la saison…
Au-delà de 10 % d'amadou dans le cep, la vigne exprime des symptômes d'esca. Les ceps atteints changent de microbiote, et le champignon Fomitiporia mediterranea devient majoritaire. © X. Delbecque
Un nouvel espoir contre l’esca
Des chercheurs bordelais ont récemment découvert que l’apparition des symptômes d’esca était associée à un changement du…
Les députés ont validé le crédit d’impôt Haute valeur environnementale
Les amendements prévoyant un crédit de 2 500 euros d’impôts pour les exploitations certifiées Haute valeur environnementale (HVE…
[Vidéo] Grégoire présente la GL 6.4, une machine à vendanger compacte

Grégoire continue de renouveler ses machines à vendanger et vient de présenter le GL 6.4, qui remplace la G7.200. Cette…

Les semoirs à dents disposent souvent de socs en T inversé. © Simtech Aitchison
Les bons outils pour implanter ses couverts
Le marché regorge de solutions de semis de couverts végétaux à sélectionner en fonction de l’état de l’enherbement en place, des…
 © X. Delbecque
[Astuce] Un mélangeur de bouillie phyto fait maison
Paul Borne, viticulteur à Laudun dans le Gard, s’est confectionné son propre mélangeur de bouillie phytosanitaire. Et cela grâce…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole