Aller au contenu principal

Nouveautés phyto 2024 : le biocontrôle se taille la part du lion en vigne

L’offre de solutions pour protéger la vigne s’élargit principalement sur le segment du biocontrôle pour la campagne 2024. Tour d’horizon des nouvelles spécialités.

Pour les traitements en 2024, de nouvelles formulations seront disponibles en biocontrôle.
Pour les traitements en 2024, de nouvelles formulations seront disponibles en biocontrôle.
© X. Delbecque

Phosphonate, chitosan et Cos-Oga contre le mildiou

La gamme des phosphonates, produits reconnus pour leur bonne efficacité vis-à-vis du mildiou, s’étend avec la nouvelle spécialité Mikonos Evo développée par Phyteurop et commercialisée par Bioline. Il s’agit d’une solution de biocontrôle composée de 510 g/l d’acide phosphoreux. La société recommande de l’associer à un produit de contact pour lutter contre le mildiou, à la dose de 2,5 l/ha avec trois applications possibles dès le stade 1 feuille jusqu’à début véraison.

La substance de base chitosan entre dans la composition de trois nouvelles spécialités à disposition des vignerons pour la prochaine campagne :

- Pleione (100 g/l de chitosan) est un produit liquide de source végétale, extrait de la paroi cellulaire d’un champignon (Aspergillus niger). Il possède une triple action : filmogène, élicitrice, fongicide et bactéricide. Phyteurop, qui développe ce produit, recommande de le positionner en début de cycle en viticulture biologique, seul ou bien associé dans le cadre d’une pression plus forte.

- Kitae, proposé par la start-up Greenlmpulse, contient 115 g/l de chlorhydrate de chitosan. À la différence de la solution Pleione, Kitae est issu de carapaces de crustacés. Ce biocontrôle est recommandé sur mildiou à la dose de 0,3 l/ha en pré ou postfloraison, seul ou associé si la pression est forte. Greenlmpluse précise que depuis trois ans des essais ont été réalisés en association avec des phosphonates avec de très bons résultats vis-à-vis du mildiou, y compris en 2023, année à très forte pression.

- Charge, développé par Adama, est également composé de chlorydrate de chitosane. Il est recommandé sur vigne à la dose de 2 l/ha en combinaison avec un produit conventionnel et à 3 l/ha avec un produit biologique.

Enfin le Cos-Oga, déjà connu dans les luttes contre le mildiou et l’oïdium (Messager, Phytosave-Esdeaine), entre au portefeuille de la société Andermatt sous la marque Eliseos (12,5 g/de Cos-Oga). Ce produit agit par stimulation des défenses naturelles et est recommandé sur la base de deux applications consécutives minimum (pour que le système de défense se mette en place) à la dose de 2 l/ha en préventif et en association avec un autre antimildiou, soit en pré, soit en postfloraison.

L’ABE IT-56, nouveau stimulateur de défenses

Belvine est une nouvelle solution biocontrôle développée et commercialisée par la société Cérience (anciennement Jouffray-Drillaud). Cette spécialité est composée d’un principe actif original, l’ABE IT-56, un biocomplexe d’un ensemble de molécules (acides aminés, mananes, glucane…), qui stimule les défenses de la vigne.

La société recommande une application avant l’apparition des premières contaminations, en association avec un antimildiou ou un antioïdium du stade préfloraison à fin floraison en viticulture conventionnelle. En viticulture biologique, Belvine peut être appliqué tout au long du cycle (dix applications maximum).

Face au botrytis, une nouvelle souche Bacillus

L’offre des Bacillus subtilis dans la lutte contre le botrytis s’élargit avec la spécialité Kulto, développée par Phyteurop. Il s’agit d’une souche AB/BSO3, très active, avec une formulation innovante qui garantit une stabilité optimale lors du stockage. Kulto est recommandé contre le botrytis de la vigne en programme à la dose de 2 l/ha, à la fermeture de la grappe et dix jours après. De son côté Lallemand lance Lalstop G46, à base de Clonostachys rosea J1446. Un champignon qui agit par compétition spatiale et nutritionnelle, grâce à une colonisation rapide, et par hyperparasitisme. Sans classement et utilisable en AB, il s'emploie à la dose de 250 g/ha aux stades clefs de la protection contre botrytis (A-B-C-D).

Une solution à base d’argile contre les cicadelles

Enfin, pour lutter contre la cicadelle verte de la vigne, Phyteurop met à disposition des vignerons Agircal Pro, un produit basé sur le kaolin calciné, une forme anhydre de l’argile blanche, qui crée une barrière physique empêchant la ponte et l’alimentation des insectes nuisibles.

Des packs pour associer Zorvec et cuivre

Dans les solutions fongicides conventionnelles, la société Corteva qui développe et commercialise la matière active oxathiapiproline, propose deux nouvelles offres en association avec du cuivre pour lutter contre le mildiou. Zorvec Zelavin Dionysos combine dans un pack Zorvec Zelavin (100 g/l d’oxathiapiproline) avec de l’Héliocuivre (400 g/l d’hydroxyde de cuivre + terpènes) et Zorvec Zelavin Héra regroupe Zorvec Zelavin avec Tutor (200 g/kg de sulfate de cuivre). Ces deux packs sont conditionnés pour 4 hectares. Corteva souligne l’intérêt de ces offres qui permettent d’avoir des IFT inférieurs à 1 avec une solution non CMR. Un autre pack Zorvec Zelavin Bria Plus réunit Zorvec Zelavin au Flovine (800 g/kg de folpel) avec un conditionnement pour 10 hectares.

À suivre

Compte tenu du retrait du métirame à la fin de l’année 2024 avec écoulement des stocks au cours de la campagne, les produits Aviso Df, Polyram DF, Grip Top et Enervin ne seront plus commercialisés. En revanche, BASF Agro annonce la mise sur le marché dès cette année de la solution Enervin Active + phosphonate. Et, à partir de septembre 2024, BASF proposera une solution prête à l’emploi associant l’amétoctradine et le phosphonate de potassium.

Un nouvel antioïdium-antiblack-rot à base de Revysol (nom d’usage de la substance active mefentrifluconazole) est attendu chez BASF Agro pour l’automne.

Le gel biodégradable de confusion sexuelle Vynyty Lobesia press annoncé pour la campagne 2024 par Bayer Cropscience devrait finalement être commercialisé pour la campagne 2025.

Les solutions Rhyzobug et Cryptobug, qui sont des coccinelles prédatrices de cochenilles utilisées en arboriculture, vont être développées par la société Koppert pour une utilisation en vigne vis-à-vis des cochenilles farineuses

Chez Corteva, un biofongicide à base de trois terpènes (eugénol, thymol et géraniol) est en attente d’AMM sur mildiou et oïdium. Ce biofongicide est déjà autorisé sur botrytis (Esseva).

 

Les plus lus

Le Skiterre se compose de deux grands skis qui assurent le contrôle de la profondeur et de la position de la lame.
« Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »
Vignerons en Anjou, Nicolas et Christophe Moron se sont équipés d’un outil de travail du sol intercep Skiterre.
Vigneron plantant une nouvelle parcelle avec des pieds de Pinot noir dans la vallee de la Marne en AOC Champagne.Droit de plantation.
Quand FranceAgriMer exaspère les viticulteurs

FranceAgriMer joue un rôle essentiel dans l’attribution des aides. Face aux dossiers chronophages, aux contrôles…

Pellenc - Un robot à chenilles dans les vignes

Pellenc dévoile un robot à chenilles pour les vignes, le RX-20.

Chargement d'un camion citerne de la coopérative viticole CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) enlèvement d'une cuvée chez un vigneron adhérent durant les ...
Vin en vrac acheté à prix abusivement bas : que peut changer la condamnation de deux négociants bordelais

En pleine crise viticole, un jugement se basant en partie sur un article issu de la loi Egalim vient de condamner deux…

Taille de la vigne avec le sécateur électrique viticole sans fil Mage Sam 25, fonctionnant avec batterie au Li-ion, à Mâcon, dans les vignes du Vitilab, en octobre 2022
Lutte contre le gel : « Il faut réserver la taille tardive aux parcelles viticoles les plus gélives et pas trop chétives »

Benjamin Bois, chercheur à l’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, en Bourgogne, a travaillé sur la taille…

Eco-Dyn exposait un prototype de restructuration des sols viticoles sur le Sival 2024.
Un outil pour restructurer les sols viticoles compactés
L’entreprise ligérienne spécialisée dans les matériels biodynamiques et l’agriculture de régénération planche sur un outil…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole