Aller au contenu principal

« Moins de fatigue pour le chauffeur avec la pulvé assistée par GPS »

Philippe Goffinet et ses filles ont investi dans la coupure de rang par GPS sur deux cellules de pulvérisation. Un équipement qui présente plusieurs intérêts.

Aujourd'hui à la retraite, Philippe Goffinet a laissé les rênes de l'entreprise familiale à ses filles Sophie Goffinet (en cabine) et Virginie Seilliebert. L'automatisation de la coupure de rangs permet d'aborder les journées de pulvérisation de manière plus sereine. © Virgine Seilliebert
Aujourd'hui à la retraite, Philippe Goffinet a laissé les rênes de l'entreprise familiale à ses filles Sophie Goffinet (en cabine) et Virginie Seilliebert. L'automatisation de la coupure de rangs permet d'aborder les journées de pulvérisation de manière plus sereine.
© Virgine Seilliebert

« Les produits phytosanitaires ne sont appliqués que sur la vigne », apprécie Philippe Goffinet, vigneron à Ville-Dommange dans la Marne et entrepreneur de travaux viticoles aujourd’hui à la retraite. Ce sont ses filles Sophie Goffinet et Virgine Seilliébert qui ont repris les rênes et travaillent les 6 hectares de l’exploitation familiale, auxquels s’ajoutent 24 hectares en prestation de services. « Au total, ce sont 260 parcelles que nous avons traitées la saison dernière, explique Philippe Goffinet, et nous passons à 300 parcelles cette saison. » L’entreprise ne cherche pas à agrandir son secteur d’activité, se limitant essentiellement aux communes jouxtant Ville-Dommange. Mais cette demande croissante est en grande partie à attribuer au montage d’une gestion automatique de la coupure rang par rang par GPS sur un pulvérisateur. Un second appareil vient d’être équipé à son tour pour cette saison. Sophie Goffinet a fait arpenter par le concessionnaire Ravillon toutes les parcelles qu’elle est amenée à traiter, les siennes comme celles de ses clients. Après deux campagnes, elle apprécie le confort d’utilisation, le conducteur n’ayant plus qu’à se consacrer à la conduite et au relevage des rampes. « On est sûr de travailler comme il faut, explique-t-elle. Le GPS RTK est ultraprécis et se coupe automatiquement au centimètre près et on ne pulvérise que sur la vigne. Selon la forme des parcelles, on gagne plus ou moins de produit. D’une part, parce que les surfaces à traiter sont les surfaces arpentées, donc de vigne et non plus cadastrales. D’autre part, parce que dans les pointes, la coupure rang par rang évite de pulvériser du produit dans le vide, comme c’est le cas en coupure multirang. » La vigneronne constate une économie de 5 à 15 %. Au final, le nombre de parcelles traitées avec une même cuve est plus important et le chauffeur gagne du temps.

En outre, les ZNT avec les riverains ou les cours d’eau sont respectés. Selon le produit pulvérisé, le chauffeur sélectionne, pour une même parcelle, la carte adéquate en fonction de la distance à appliquer : le système gère alors automatiquement l’ouverture et la fermeture de chaque demi-rang. « On est plus précis et on est beaucoup moins fatigué en fin de journée. Et c’est un atout supplémentaire pour entretenir une bonne relation avec le voisinage ", estime Sophie Goffinet, qui depuis déjà plusieurs années, prévient par SMS ou emails les voisins des parcelles qu’elle traitera le lendemain en informant même sur la plage horaire prévue si possible.

Quant au coût de l’arpentage, Sophie Goffinet et Virginie Seilliébert ont choisi de ne pas le répercuter sur le client. « Nous l’amortissons dans le qualitatif. C’est une manière de valoriser notre travail et nos certifications VDC et HVE », concluent-elles.

 

Lire aussi " S’adapter aux règles des ZNT riverains en viticulture "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Le robot de pulvérisation viticole Yanmar YV01 a fait ses premières armes dans le vignoble champenois.
Yanmar robotise la pulvérisation viticole
Le constructeur japonais Yanmar a dévoilé au salon champenois Viteff un robot dédié à la pulvérisation viticole.
31 dossiers ont été retenus par le jury du Sitevi Innovations Awards
Sitevi Innovations Awards - Quels sont les nominés ?
En attendant de connaître les lauréats du Sitevi Innovation Awards, le Sitevi dévoile les nominés que le jury international a…
La ramasseuse de pierres nécessite un travail du sol fin en amont.
Florian Roux, viticulteur : « Je ramasse toutes sortes de pierres dans les vignes »
En Charente-Maritime, Florian Roux s’est équipé d’une ramasseuse de pierres interrangs. Une stratégie alternative au broyage.
Des norias qui glissent
[Astuce] Des norias de machines à vendanger qui glissent
Gilles Di-Blas, vigneron à Maligny (Yonne), a installé un système ingénieux d’injection d’eau sur sa machine à vendanger New…
Pellenc acquiert une part minoritaire d'AgreenCulture.
Pellenc se rapproche des robots autonomes d'Agreenculture
Pellenc prend une participation dans la startup toulousaine Agreenculture. 
Des systèmes de tri repensés
Des systèmes de tri repensés
Pour les vendanges 2021, Pellenc Pera Œnoprocess fait évoluer sa gamme de machines de tri mécanique et visionique. En voici les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole