Aller au contenu principal

Les ventes de vin de bourgogne décrochent en grande distribution

Conséquences du faible volume 2021, mais aussi de la tension sur le pouvoir d’achat, les chiffres de vente de vins de Bourgogne en grande distribution sont en recul sur les 8 premiers mois de l’année. Une situation inédite qui se conjugue avec un bas niveau de stocks.

François Labet, président du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne et Laurent Delaunay, président délégué, ont notamment détaillé les conséquences commerciales du faible volume du millésime 2021, lors d'une conférence de presse à Beaune, le 21 septembre 2022.
© C.Gerbod

Lors de sa conférence de presse de rentrée du 21 septembre, le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a fait le point sur les chiffres de vente depuis le début de l'année. Sur les 8 premiers mois de l’année, les ventes de vins tranquilles marquent le pas en grande distribution avec un recul de 25,2 % en volume et de 16,7 % en chiffre d’affaires. « C’est une situation étonnante car la Bourgogne faisait exception jusque-là », pointe Laurent Delaunay, président délégué du BIVB. L'évolution est plus favorable sur le marché des effervescents : les crémants de bourgogne enregistrent un recul de seulement 0,5% en volume et une progression de 2,2% en valeur.

Le décrochage date d’avril 2022, note le BIVB. Manque de volumes disponibles pour la grande distribution, hausse mécanique des prix et arbitrages des consommateurs face à l’inflation qui réduit leur pouvoir d’achat sont les principales causes identifiées.

« On savait que ça allait arriver », admet Laurent Delaunay. Dans l’immédiat, l’interprofession se satisfait des bons échos sur les ventes en restauration, motivées par l’effet post-Covid et par le restockage.

Un coup de frein sur le volume des exportations

Côté export, si un phénomène de décrochage se mesure également, après trois années record, il affecte uniquement le volume. Sur les 6 premiers mois de l’année, les ventes à l’export en volume sont en baisse de 10,6 % par rapport à 2021 mais bondissent de 12,4 % en chiffre d’affaires.

Ce décalage volume/valeur se constate sur les quatre premiers marchés : États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Japon. En Belgique et au Pays-Bas, les ventes affichent un recul en volume et en valeur, toujours sur cette même période. Mais certaines destinations sont en croissance en volume et valeur comme la Suède (respectivement +3,5 % et + 24,7 %). Ce pays est désormais le 6e marché à l’export.

Des stocks très sollicités pour répondre à la demande

Face au volume 2021 en berne, la Bourgogne a puisé dans ses stocks, particulièrement de vins en bouteille, pour approvisionner ses marchés. Si le volume récolté en 2021 a chuté de 30 % en moyenne par rapport aux 5 dernières récoltes, les sorties de propriété de la campagne 2021-2022 n’ont baissées que de 15 % par rapport aux 5 dernières campagnes, expose le BIVB. Les sorties de propriété en bouteilles ont même augmenté de 10 %, amortissant partiellement le recul de 30 % des sorties en vrac.

C’est donc avec un grand soulagement que l’interprofession accueille le millésime 2022 annoncé comme qualitatif et « généreux ». Les ODG Chablis, Bourgogne, Mâcon et Hautes Côtes de Beaune vont même demander à dépasser le rendement butoir de leurs cahiers des charges.

 « Nous pensons qu’il faudra deux années pour retrouver un équilibre de marché et partir en reconquête », prédit Laurent Delaunay… en espérant un millésime 2023 sans aléas.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Grégoire dévoile la GT3, sa nouvelle machine à vendanger tractée
Bénéficiant de nombreuses améliorations des grandes sœurs automotrices, les machines à vendanger Grégoire GT3 prennent la place…
L'épopée des vignerons, documentaire diffusé sur France
La grande histoire des vignerons contée en images
France 3 a diffusé le 7 septembre dernier « L’épopée des vignerons », un documentaire passionnant réalisé par Emmanuelle…
Pellenc lance l'Optimum 240, un enjambeur à cabine centrale pour une bonne visibilité au travail du sol.
Pellenc - L'enjambeur Optimum 240 conjugue visibilité et maniabilité
  Pellenc dévoile un nouvel enjambeur, l'Optimum 240, à l'occasion du salon Viti Vini 2022.
Preview image for the video "Une GT dans les vignes, la nouvelle machine à vendanger tractée de Grégoire".
[VIDEO] Avec la GT3, Grégoire signe la première machine à vendanger tractée Isobus du marché
Grégoire a dévoilé aux vendanges 2022 sa nouvelle machine à vendanger tractée GT3, remplaçante de la G3.220. Première tractée…
La rafle, quand elle est bien utilisée, apporte fraîcheur et complexité. De plus en plus de vignerons y reviennent.
La rafle de raisin, une matière avec de nombreux atouts
Moins d’alcool et plus de complexité, c’est ce qu’apporte la vinification avec les rafles quand elle est bien maîtrisée.…
La vanne est vissée à quatre endroits au conquêt.
[Astuce] « J’ai mis une vanne sur mon bac de remontage dans mon chai de vinification »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais, dans la Loire, a installé une vanne sur son bac de remontage, pour éviter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole