Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export

Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir ensemble pour mieux s’exporter.

bouteilles de crémants
Encore méconnu à l'export, le crémant veut faire progresser sa notoriété quitte à faire passer ses différentes expressions régionales au second plan.
© C.Gerbod

« Un pour tous et tous pour un », telle pourrait être la devise des huit appellations françaises de crémant pour se faire connaître hors de l’Hexagone. La Fédération nationale des producteurs et élaborateurs de crémant (FNPEC) envisage en effet pour la première fois une communication commune à tous les crémants. Cette initiative inédite a été annoncée lors d’un point presse organisé à Paris le 4 septembre. Elle sera développée uniquement sur deux zones export identifiées comme prioritaires : l’Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada) et la Scandinavie.

Huit appellations sous une même bannière

Le crémant s’exporte déjà, notamment celui de Bourgogne exporté à 38% ou de Loire à 56%. Mais il souffre d’un déficit d’image qui freine son essor et sa valorisation. La fédération veut donc désormais concentrer ses efforts sur la mise en avant du crémant en tant qu’effervescent français. « A l’export, il faut d’abord être Français avant de descendre dans le détail des régions », analyse Franck Vichet, le président de la FNPEC. Il a fallu admettre que si pour le client étranger la France est susceptible d’évoquer un certain art de vivre, crémant de Savoie, d’Alsace, du Jura, de Die… ne lui disent pas grand chose.

Une dizaine d’agences ont été mises en compétition début juillet pour inventer cette future communication commune. Leurs propositions sont attendues pour la fin septembre.

Le cap des 100 millions de bouteilles dépassé

 « A huit on espère être plus forts », lance Franck Vichet. Les crémants vont aussi puiser leur force dans le volume disponible. La bonne récolte 2018 leur a permis d’atteindre l’équivalent de 110 millions de bouteilles produites. Ils comptent ainsi assurer un volume annuel commercialisé de 80 à 85 millions de bouteilles.

Pour mieux piloter l’offre, la fédération espère faire aboutir son projet d'observatoire économique prévu depuis quelques temps dans les mois qui viennent.

Galvanisés par ce contexte favorable, les crémants envisagent même de mettre tous les acteurs des effervescents français autour de la table pour « organiser l'effervescence française » afin de mieux répondre aux différents marchés. Une nouvelle phase pas si évidente après plusieurs années de batailles juridiques avec des IGP désireuses de produire des effervescents. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les rendez-vous de la rentrée à ne pas manquer
De septembre à mars prochain, de nombreux rendez-vous professionnels vont se dérouler. Petit rappel des dates à noter sur les…
[Vidéo] Le solex est de retour pour une balade « à la cool » dans le vignoble alsacien
Portail réussir
Deux roues, un moteur. Pas de vitesse, pas de performance. C'est une « balade pépère », en Solex, que propose Vadrouille Solex à…
Vignette
Les chambres d’agriculture dévoilent leur plan stratégique

Les chambres d’agriculture ont dévoilé cet été leur projet stratégique pour la période 2019-2024. L’assemblée permanente des…

Vignette
Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export
Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir…
Vignette
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune
L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des…
Vignette
Vers une modulation du travail du sol en temps réel
Le capteur SoilXplorer de CNH établit des cartographies de variabilité intraparcellaire des sols et pilote en direct les outils…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole