Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Provence
Le pressurage inerte est favorable au grenache noir

Deux années d’expérimentations, menées par le Centre du Rosé de Vidauban, ont permis de démontrer l’intérêt d’un pressurage inerte sur le grenache noir. La couleur et les arômes des vins seraient mieux préservés.

Le pressurage ineret a permis un gain aromatique, c'est ce qu'ont démontré les analyses chimiques et sensorielles
Le pressurage ineret a permis un gain aromatique, c'est ce qu'ont démontré les analyses chimiques et sensorielles
© D. Wattier

« Le grenache noir est un cépage sensible à l'oxygène, son moût jaunit rapidement du fait de l'oxydation des polyphénols », explique Laure Cayla, ingénieur œnologue au Centre du Rosé. Des essais de pressurage en conditions inertes avec le pressoir Inertys de Vaslin Bucher ont été menés pour le comparer à un pressurage classique. « Avec Inertys, le moût est protégé de l'oxygène dans la maie du pressoir et la couleur « jaune » est plus faible qu'avec un pressoir classique. Dans nos essais, la capacité du pressoir Inertys était plus grande que celle du pressoir classique ce qui a augmenté la durée de remplissage du pressoir. En conséquence, les teneurs en polyphénols totaux des moûts inertés sont plus élevées, ce qui n'est pas forcément recherché pour le rosé de Provence. Pour limiter ce phénomène, il est recommandé de vendanger aux heures où la température est la plus basse», indique Laure Cayla.

Des arômes plus typés

L'analyse chimique et sensorielle des vins obtenus a mis en évidence le gain aromatique consécutif à un pressurage inerte. « Celui-ci semble protéger les précurseurs d'arômes de types thiols volatils. La teneur en 3-mercapto-hexanol, responsable de l'odeur de pamplemousse, est beaucoup plus élevée », précise Laure Cayla. Et les résultats des dégustations confirment l'analyse chimique. Les vins élaborés avec Inertys présentent des notes d'agrumes et un « coté variétal exacerbé » au nez. En bouche, l'intensité aromatique est plus forte. Les vins pressés de façon classique ont été jugés « amyliques » et « fermentaires » au nez. Reste à savoir si l'investissement, de près de 30% supplémentaire par rapport à un système classique, sera rentabilisé. Le Centre du Rosé reconduit ces expérimentations pour intégrer le facteur millésime à ces premiers résultats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Le thym, un bon couvre-sol pour le rang de vigne en terrain séchant
Les premiers essais menés dans le cadre du programme Casdar PlacoHB au lycée de Montreuil-Bellay dans le Maine-et-Loire montrent…
Vignette
Jean-Baptiste Ancelot : "la remise au goût du jour des cépages oubliés est une vraie tendance"
Jean-Baptiste Ancelot est l’auteur de Wine Explorers, un livre où il raconte le tour du monde des pays viticoles…
Vignette
Jérôme Despey réclame un audit de la gestion des aides vitivinicoles
Lors d’une conférence de presse organisée au siège de la FNSEA le 10 octobre, Jérôme Despey a pris sa casquette de président de…
Vignette
Pourquoi les Wine Funders ont-ils envie d’investir ?
Jeudi 19 septembre, la plateforme de financement participatif Wine Funding a donné rendez-vous à de potentiels investisseurs afin…
Vignette
Extension en vue pour le logo CAB
Lancé en 2018 par Sudvinbio pour soutenir les vins d’Occitanie en conversion à l’agriculture biologique, le logo CAB s’étend…
Vignette
Vieilles vignes et grands vins, une affaire de génétique
Les caractéristiques agronomiques des vieilles vignes et la qualité organoleptique de leurs raisins découlent d’une modification…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole