Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le cocktail, un nouveau débouché pour les effervescents

La marque De Chanceny, propriété d’Alliance Loire, associe ses bulles à l’univers de la mixologie, dans une série de cocktails riches en couleur et en saveur. Une idée originale et ingénieuse pour désacraliser la consommation d’effervescents auprès des millenials.

La mixologie est l'art de mélanger les ingrédients pour en faire un cocktail. Le Lychee Spritzer, créé par Alexandre Abelard d'Esprit Cocktail, est à base de crémant de Loire rosé De Chanceny
© Pain vin company

Le spritz, célèbre cocktail à base d’apérol et de prosecco, a ouvert la voie à une nouvelle façon de consommer des effervescents. « Il y a 10 ans, il était inconcevable de mélanger des bulles avec d’autres ingrédients » indique Nicolas Emereau, Directeur général d’Alliance Loire. « Seul le kir était toléré, et encore, pas par tout le monde » ajoute Marc Bonnin, président du groupe coopératif. Depuis, les codes ont changé, bousculés par une génération qui n’a que faire des conventions. « Les millénials n’ont pas d’a priori sur le vin, ils sont prêts à explorer de nouveaux modes de consommation », analyse Nicolas Emereau. Pour les producteurs d’effervescents, il y a là une belle opportunité de décomplexer la consommation de bulles, jusque-là assimilée aux grandes occasions. À condition de ne pas se tromper sur les accords entre les ingrédients qui composent le cocktail. Un art qui prend corps entre les mains d’experts que l’on appelle « mixologues ».

Atteindre le parfait équilibre

La société Esprit Cocktail, basée à Angers, a d’ailleurs fait de cet art sa spécialité. C’est à l’un de ses « mixologues », Alexandre Abelard, qu’Alliance Loire a confié le soin de créer des cocktails personnalisés, à base des bulles De Chanceny. Alexandre Abelard, qui a travaillé à l’international admet que « la France est très en retard par rapport aux pays anglo-saxons sur la mixologie ». Pour lui les effervescents ont un grand intérêt dans les cocktails. « Ils modifient la sensation en bouche et permettent d’atteindre l’équilibre parfait, en plus d’ajouter une touche chic et sophistiquée », note-t-il. Rosé, brut, demi-sec, les possibilités sont nombreuses et séduisent sans distinction de genre. « Les lignes se brouillent beaucoup entre les goûts des hommes et des femmes », assure Alexandre Abelard. Peut-être une occasion de mettre fin aux clichés selon lesquels les fines bulles sont davantage appréciées par les femmes.

Cocktails et réseaux sociaux, le bon match

Le caractère très « instagramable » des cocktails joue sans aucun doute en faveur de ce nouveau mode de consommation des bulles. Dans l’univers de la mixologie, la présentation et l’esthétique sont tout aussi importants que le goût. Fruits, légumes, aromates et même fleurs comestibles, les mixologues regorgent d’idées pour créer des cocktails qui sortent de l’ordinaire. Du pain béni pour les bloggeurs et influenceurs qui s’expriment sur les réseaux sociaux où le visuel occupe une place dominante, comme instagram. Et une opportunité pour toucher une génération ultra-connectée. « Pour nous mixologues, le vrai terrain de jeu à explorer aujourd’hui, c’est le vin tranquille », s’enthousiasme Alexandre Abelard. Nombreux s’accorderont à dire que c’est s’aventurer sur un terrain glissant. « C’est lorsqu’on a le plus de contraintes qu’on fait les choses les plus intéressantes », répond à cela le mixologue. À bon entendeur !

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les vins nature bousculent les codes de la communication
Les vins nature construisent peu à peu leur notoriété, et s’appuient pour cela sur des stratégies de communication fortement…
Trois enjambeurs Kremer font déjà partie du parc, un quatrième est en commande. © Château Montrose
"Nous allons vers une viticulture sans carbone"
Au Château Montrose, le parc d’enjambeurs est en transition vers le tout-électrique, et trois mille mètres carrés de panneaux…
Vignette
Patrimoine : comment transmettre à moindre coût ?
Afin d’alléger la fiscalité des transmissions de patrimoine, il est souvent indispensable de donner progressivement pour éviter…
Vignette
Petite restauration et dégustations de vin : quelques règles à connaître
Proposer des mets pour accompagner la dégustation des vins de l’exploitation est une piste pour conquérir des clients. Lorsqu’…
Sur les chariots élévateurs électriques, la baisse de consommation d'énergie peut atteindre 20 % en passant d'une technologie acide-plomb aux accumulateurs lithium fer phosphate. © Jungheinrich
Des batteries en pleine évolution 
Plomb, lithium-ion, lithium fer phosphate, nickel métal hydrure… Les technologies de batterie (ou accumulateurs) se multiplient.
La nouvelle règlementation sur les pratiques œnologiques entre en vigueur le 7 décembre
La règlementation européenne sur les pratiques œnologiques change demain samedi 7 décembre. Pas de modifications majeures à noter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole