Aller au contenu principal

L’apéritif, une occasion de dégustation à investir pour le vin

FranceAgriMer vient de publier l’étude quinquennale sur la consommation de vin en France, menée en 2022. Elle fait apparaître changement structurel des occasions de consommation.

consommation de bière / brasserie alsacienne / Le Temple de la Bière / bar / comptoir / zinc / pression / différentes couleurs de bière
La bière est la boisson la plus ancrée dans le quotidien lors de l'apéritif, 27 % la consommant « toujours ou souvent ».
© P. Cronenberger

Réalisée par Ipsos Observer pour le Cniv (Comité national des interprofessions de vins à appellation d’origine et à indication géographique) et FranceAgriMer, la dernière enquête (1) sur la consommation de vin en France confirme les tendances déjà observées dans les éditions précédentes. À savoir que le vin est en perte de vitesse chez les jeunes, « le goût et le désintérêt pour le produit constituant les principaux freins. […] La concurrence d’autres boissons est également forte, en particulier chez les 18-24 ans ».

Les autres boissons présentent un spectre d’occasions plus large

L’enquête souligne aussi que « pour l’ensemble des consommateurs, le vin est avant tout associé aux repas et à la convivialité, là où les autres boissons présentent un spectre d’occasions plus large ». Pour reconquérir des parts de marché, investir de nouveaux créneaux de dégustation semble donc indispensable. À commencer par celui de l’apéritif, « pratiqué de manière hebdomadaire par environ un tiers des Français. », insiste l’enquête.

 

 

Cette dernière précise que « les 18-34 ans sont plus nombreux à le pratiquer hors domicile. En termes de boissons consommées, si les vins effervescents sont la première boisson consommée au moment de l’apéritif au global (64 % des Français prenant l’apéritif en consomment au moins de temps en temps), mais la bière est la plus ancrée dans le quotidien lors de cette occasion, 27 % la consommant « toujours ou souvent » contre 10 % pour les vins effervescents. »

Blanc sec et rosé tirent davantage leur épingle du jeu

Pour les autres vins, les tendances varient selon la couleur. « Le vin blanc sec et le rosé sont consommés par une majorité à l’apéritif (57 % dans les deux cas) mais de manière occasionnelle, alors que le vin blanc moelleux et le rouge sont beaucoup moins répandus. », peut-on lire dans la synthèse publiée sur le site de FranceAgriMer. Une voie de progression serait donc de développer des produits adaptés à ce moment de consommation, comme des vins orange, des rouges légers, fruités, pétillants ou encore pourquoi pas, avec un peu de sucre résiduel.

(1) Enquête effectuée du 27 mai au 9 août 2022 en face-à-face à domicile auprès de 3 513 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

Les plus lus

Le Skiterre se compose de deux grands skis qui assurent le contrôle de la profondeur et de la position de la lame.
« Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »
Vignerons en Anjou, Nicolas et Christophe Moron se sont équipés d’un outil de travail du sol intercep Skiterre.
Vigneron plantant une nouvelle parcelle avec des pieds de Pinot noir dans la vallee de la Marne en AOC Champagne.Droit de plantation.
Quand FranceAgriMer exaspère les viticulteurs

FranceAgriMer joue un rôle essentiel dans l’attribution des aides. Face aux dossiers chronophages, aux contrôles…

Pellenc - Un robot à chenilles dans les vignes

Pellenc dévoile un robot à chenilles pour les vignes, le RX-20.

Chargement d'un camion citerne de la coopérative viticole CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) enlèvement d'une cuvée chez un vigneron adhérent durant les ...
Vin en vrac acheté à prix abusivement bas : que peut changer la condamnation de deux négociants bordelais

En pleine crise viticole, un jugement se basant en partie sur un article issu de la loi Egalim vient de condamner deux…

Taille de la vigne avec le sécateur électrique viticole sans fil Mage Sam 25, fonctionnant avec batterie au Li-ion, à Mâcon, dans les vignes du Vitilab, en octobre 2022
Lutte contre le gel : « Il faut réserver la taille tardive aux parcelles viticoles les plus gélives et pas trop chétives »

Benjamin Bois, chercheur à l’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, en Bourgogne, a travaillé sur la taille…

Eco-Dyn exposait un prototype de restructuration des sols viticoles sur le Sival 2024.
Un outil pour restructurer les sols viticoles compactés
L’entreprise ligérienne spécialisée dans les matériels biodynamiques et l’agriculture de régénération planche sur un outil…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole