Aller au contenu principal

La Champagne fait le point sur la promesse zéro phyto en viticulture

Lors de la journée Vignoble et qualités organisée par le Centre vinicole - Champagne Nicolas Feuillatte, les intervenants ont confronté le réel engagement de la profession viticole pour la réduction des phytosanitaires, tout en constatant l’impasse actuelle pour totalement s’en affranchir.

Arnaud Descôtes, directeur technique et environnement du Comité champagne, se réjouit de l'engouement que suscitent les certifications environnementales chez les producteurs champenois : près d’un millier d’hectares étaient labellisés en bio fin 2019, pour un peu plus de 200 domaines. © G. Perrin
Arnaud Descôtes, directeur technique et environnement du Comité champagne, se réjouit de l'engouement que suscitent les certifications environnementales chez les producteurs champenois : près d’un millier d’hectares étaient labellisés en bio fin 2019, pour un peu plus de 200 domaines.
© G. Perrin

« Zéro phyto, fantasme ou réalité technique ? », c’est autour de cette question épineuse que la dernière journée Vignoble et qualités s’est tenue le 10 mars à Chouilly dans la Marne.

Devant un public venu en nombre, les intervenants (ONG, philosophes, monde politique, industriels, interprofession champenoise, etc.) ont montré que l’objectif d’une absence de traitements phytosanitaires à la vigne, porté par certaines associations environnementales, tient de l’utopie, et ce malgré les efforts réalisés. Le chemin à parcourir est encore long.

Toutefois, la Champagne revient de loin (composts urbains, pulvérisation par hélicoptère, désherbage en plein…) et la mutation se poursuit, avec un double objectif martelé par l’interprofession : zéro herbicide en 2025, 100 % des surfaces de vignes certifiées en 2030.

Une variété d’outils disponibles à des échéances plus ou moins proches

Au service « vigne » du Comité champagne, on ne cache pas que les progrès sont possibles, notamment dans le domaine de la pulvérisation et de la limitation des pertes. Pour Sébastien Dubuisson, le salut pourrait venir de la robotique. A contrario, une stratégie de traitements élaborée sans agents CMR (Cancérogène, mutagène et reprotoxique) paraît « vouée à l’impasse technique ». Les cépages résistants en cours de plantation constituent une solution crédible pour se passer d’antimildiou et d’antioïdium, même si l’apparition de maladies secondaires est à prévoir. De même, il est nécessaire d’anticiper une efficacité moindre en cas d’application de programmes basés sur des produits de biocontrôle.

Éric Rodez, vigneron d’Ambonnay certifié en bio et en biodynamie, reconnaît la « pression sociétale et environnementale » qui peut guider les choix de ses collègues. Mais avec « la boîte à outils » dont dispose la Champagne, le producteur estime que chacun peut « choisir la vitesse à laquelle il veut avancer pour définir un vrai projet d’exploitation ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

New Holland retrouve la première place du podium concernant les parts de marché des immatriculations de tracteurs spécialisés.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2021 - New Holland renoue avec la première place.
Les ventes de tracteurs vignes et vergers évoluent à la hausse et atteignent un volume élevé. New Holland récupère sa place de…
La baisse des capacités de production, les problèmes de transports dus au Covid et la forte pression adventice de 2021 créent des tensions sur la disponibilité du glyphosate.
Fortes tensions et hausses de prix sur le glyphosate
La production mondiale de glyphosate est en baisse et les approvisionnements de cet herbicide sont sous tension, avec des prix…
Bobard conforte sa place de leader, devant Tecnoma et Dérot.
Immatriculations des tracteurs enjambeurs 2021 - Bobard assoit sa position de leader
Après une année creuse, le marché des tracteurs enjambeurs repart à la hausse. Dans ce contexte, Bobard conforte sa suprématie.  
[VIDEO] Démonstration de semis sur le cavaillon de la vigne par hydroseeding
Lors d'une démonstration en octobre dernier sur son site de Tulette dans la Dôme, le groupe Perret a présenté aux viticulteurs la…
Sept nouvelles variétés résistantes inscrites au Catalogue officiel, dont cinq ResDur2
La nouvelle génération des variétés résistantes issues de la recherche Inrae arrive à grand pas. Cinq d’entre elles, ainsi que…
La tireuse de bois VSE230 complète la VSE 430 et s'en distingue par un tirage des bois par le bas.
Provitis – La VSE 230 tire les bois vers le bas
Le constructeur alsacien Provitis propose un second modèle de tireuse de bois.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole