Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Hygiène
Inter-Rhône valide trois procédés de désinfection des fûts

Inter-Rhône poursuit son programme de test des méthodes de désinfection des fûts. Trois méthodes ont été validées en 2013, et une quatrième nécessitera un examen plus approfondi.

L’hygiène des barriques est essentielle pour éviter la contamination du vin. Les procédés de désinfection sont de plus en plus nombreux.
L’hygiène des barriques est essentielle pour éviter la contamination du vin. Les procédés de désinfection sont de plus en plus nombreux.
© P. Cronenberger

Dans la croisade contre Brettanomyces, les équipementiers ne manquent pas d’imagination. Nicolas Richard, du service technique d’InterRhone, teste une à une les solutions proposées sur des barriques volontairement contaminées. “ Nous faisons le traitement, contrôlons la population une heure après, et nous suivons la recontamination d’un vin stérile et non sulfité pendant quatre mois ”, explique-t-il.


Des méthodes équivalentes en efficacité


En 2013, le traitement aux ultrasons a confirmé son intérêt. L’ozone liquide ayant été écarté en 2012, c’est un générateur d’ozone gazeux qui a été testé et validé cette année sur une barrique nettoyée au préalable. Le méchage sous pression a également montré son efficacité. “ La détente de 10 grammes de SO2 crée une surpression qui suffit à le faire pénétrer de 3 à 6 mm dans le bois ”, précise Nicolas Richard. La troisième méthode validée, baptisée “ eau surchauffée ”, est à la limite entre la vapeur et l’eau sous pression. Enfin, la désinfection chimique avec un produit autorisé en bio et de composition mal identifiée a laissé Nicolas Richard perplexe : “ Une heure après traitement, la population était toujours importante sur le bois, néanmoins le vin stérile a mis beaucoup de temps à se re-contaminer. ” Une dernière salve de tests cette année permettra d’y voir plus clair.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole