Aller au contenu principal
Font Size

Beaujolais
Du gamay effervescent

Les consommateurs et les professionnels préfèrent le demi sec, qui est jugé « moins tannique et plus qualitatif ». Côté packaging, 92% des étrangers sont séduits par l’étiquette et le nom, contre seulement 54% des français…
Les consommateurs et les professionnels préfèrent le demi sec, qui est jugé « moins tannique et plus qualitatif ». Côté packaging, 92% des étrangers sont séduits par l’étiquette et le nom, contre seulement 54% des français…
© Sicarex Beaujolais

La Sicarex Beaujolais s'est penchée sur l'élaboration, selon la méthode traditionnelle, d'un vin rouge effervescent à base de gamay, baptisé Red Bulle. « Vinifié avec une macération pré fermentaire à chaud afin d'extraire le maximum de couleur, le moût a été pressé pour éviter l'extraction trop prononcée des tanins. La fermentation alcoolique s'est faite en phase liquide pour plus de fruité », explique Bertrand Chatelet. Deux liqueurs de tirages ont été réalisées : un brut (10g/L de sucre) et un demi sec (33g/L de sucre). Les deux effervescents ont été dégustés par 70 consommateurs (dont 13 étrangers) et par une cinquantaine de professionnels. « Les résultats mettent en avant le côté fruité, léger, frais et original du produit », commente Bertrand Chatelet. 83% des consommatrices aiment le demi sec, de même que 56% des hommes, et 100% des étrangers interrogés. Côté professionnels, les résultats sont assez proches avec, une part légèrement inférieure pour le demi sec. Ce produit effervescent correspond à une volonté de diversification des beaujolais. Son avenir n'est pas déterminé : «  nous n'avons pas encore décidé de la reconduction de ce vin. Dans tous les cas le nom ne sera pas gardé. », indique Jean-Louis Berger, directeur de la Sicarex.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole