Aller au contenu principal

Dix tracteurs au banc d’essai

Le Vario de Fendt fait partie des tracteurs s'étant le mieux comporté lors de l'essai.
© Fendt

La chambre d’agriculture de Charente et le Paysan Vigneron, en collaboration avec des vignerons et la MSA, ont testé dix tracteurs viticoles de quatre roues motrices, d’une puissance comprise entre 90 et 100 ch et d’une largeur hors tout de 1,50 à 1,80 mètre. Le tout, en statique et en dynamique. Bilan.

Fendt 210 P Vario

De très bons scores

Le moteur Sisu 3 cylindres du Fendt a convaincu les experts de la chambre d’agriculture de Charente, qui l’ont jugé très puissant (100 ch) tout en restant sobre (31,6 l/100 km sur route). Et ce, grâce au système de variation continue. Du côté du relevage, les mesures de puissance se sont avérées supérieures de 500 daN à celles annoncées par le constructeur, avec 3 560 daN maximum à l’arrière, et 2 940 à l’avant. Par ailleurs, les performances hydrauliques ont été très satisfaisantes grâce au load sensing, avec néanmoins un débit limité à 68 l/min par les distributeurs. En revanche, les experts ont relevé un problème avec le régime de prise de force 540 Eco (positionné à 1 566 tr/min, bien avant le couple maximum), qui a induit une surconsommation de gasoil lors des traitements (6,1 l/ha). Ils estiment que cela provient d’une mauvaise programmation du moteur. Le plancher plat en cabine, le réglage en profondeur du volant et la bonne insonorisation (74 dB) ont été appréciés. En revanche, le diamètre de giration du Vario n’est pas son point fort, avec 8,95 m pour une largeur hors tout de 1,68 m.

Lintrac 90 de Lindner

Très bien noté

Le semi-standard de Lindner était l’engin le plus large de l’essai (1,73 m de largeur hors tout et 8,8 m de diamètre de giration). Son moteur Perkins était le seul des dix à être déjà aux normes antipollution Tier r4i, et à inclure tant un filtre à particules qu’une valve EGR. Malgré une puissance mesurée inférieure de 3 ch à celle annoncée (102 ch), le tracteur a été jugé performant, et les vignerons ont apprécié sa faible consommation : 32,2 litres au cent sur route, et 4,5 l/ha en pulvérisation, ce qui en fait le moins gourmand de l’essai au travail. Le régime de couple moteur est bien positionné, avec un couple maximum à 1 325 tr/min. De plus, les experts ont apprécié les performances hydrauliques du Lintrac, qui propose un débit maximum de 90 l/min à 190 bars. La capacité de relevage a elle aussi été jugée très performante, avec 3 950 daN maximum à l’arrière et 3 300 à l’avant. Au niveau de la cabine, les utilisateurs ont salué le faible niveau sonore (75,3 dB) et le plancher plat, la suspension et la présence d’un siège passager. En revanche, ils ont relevé l’absence de pont avant suspendu.

Landini Rex 100 GT

Grosse capacité de relevage

Le modèle testé avait une puissance moindre que les autres (93 ch), ce qui l’a desservi. Par contre, au banc moteur, les conseillers ont relevé « une plage de régime d’utilisation très longue (presque 600 tours), ce qui facilite une utilisation à faible régime ». Mais ils ont estimé que le débit de la pompe à injection, mécanique, était « réglé trop faiblement à haut régime, ce qui ne permet pas d’obtenir toute la puissance. » Les performances des relevages avant (2 880 daN) et arrière (3 730 daN) se sont avérées très bonnes, notamment grâce à la présence de deux vérins auxiliaires à l’arrière. L’hydraulique a été jugée satisfaisante, avec un débit maximal de 35 l/min à 180 bars et régime moteur maximum. D’une largeur hors tout d’1,55 m, ce tracteur possède néanmoins un diamètre de giration important : 9,05 m. Mais sa cabine a été jugée relativement spacieuse et peu bruyante (75 dB). Au global, ce Rex a eu des performances statiques moyennes, mais bonnes au champ, avec l’une des plus faibles consommations en pulvé (5,7 l/ha).

Massey Ferguson 3 660 F Xtra

Un moteur puissant

Selon les conseillers ce modèle dispose d’un moteur très puissant (95,4 ch), tout « en restant sobre aux deux régimes de prise de force (540 et 540 Eco). Le régime de couple maximum est correct (1 439 tr/min), mais le tracteur est bruyant (76,5 dB) ». Les performances hydrauliques ont été jugées légèrement en deçà, avec un débit très faible à 1 500 tr/min : 30 l/min maximum. Par ailleurs, au niveau hydraulique, au régime moteur maximal, le débit ne dépasse pas 54 l/min contre 62 annoncés par le constructeur. À l’inverse, la capacité de relevage arrière mesurée est supérieure à celle annoncée, avec 3 660 daN, et 2 900 à l’avant. Les chauffeurs ont apprécié la cabine spacieuse de ce modèle ayant une largeur hors tout de 1,66 m (diamètre de giration de 8,44 m), la progressivité de l’inverseur et l’ergonomie du relevage électrique. La consommation sur route du Xtra est dans la moyenne du test (39,1 l/100 km), tandis qu’en traitement, elle est légèrement inférieure, avec 5,7 l/ha.

Lamborghini RS 100

Le bon petit tracteur

Pour Didier Langlois, le Lamborghini RS 100 est « un bon petit tracteur, qui a été globalement bien vécu et aimé ». Il obtient des résultats « performants » à tous les postes, à l’exception du relevage, qualifié de moyen. « La capacité maximale est de 2 560 daN, note le conseiller. Nous sommes loin des 3,5 tonnes de certains concurrents, mais c’est peut-être suffisant. » Même constat pour l’avant, qui se situe à 1 650 daN. Ce modèle, de 96 ch, dispose d’un moteur bien réglé, avec un couple maximum obtenu à 1 450 tr/min. Le régime de prise de force 540 Eco est obtenu à un régime moteur de 1 550 tr/min, et à une puissance de 79,4 ch, ce qui fait dire aux experts qu’il est à employer dès que possible. Il a consommé 37,3 l/100 km sur route, et 5,9 l/ha en pulvé ; des performances honorables. Par ailleurs, les vignerons ont apprécié le RS 100 pour son pont suspendu et ses faibles mensurations. Avec 1,38 m de largeur hors tout (et un diamètre de giration de 8,42 m), c’est le plus étroit du test.

Quantum 95 F de Case IH

Un moteur très bien réglé

D’une puissance de 97 ch, ce tracteur est assez homogène avec un moteur coupleux, et un couple maximum situé à très bas régime : 1 178 tr/min. Ses performances hydrauliques sont bonnes, avec un débit maximal mesuré de 60 l/min à 198 bars et 2 473 tr/min au moteur similaire à celui annoncé. Néanmoins, au niveau du relevage, les conseillers ont regretté qu’il ne soit pas équipé d’un avant et que la capacité de l’arrière soit un peu moyenne : 2 740 daN. Le tracteur a consommé 38,2 l/100 km sur route, et 6,1 l/ha en chantier de pulvérisation, ce qui n’en fait pas, le plus économe du test. Par ailleurs, le confort de cabine a été jugé très moyen, du fait du bruit (75,9 dB), de la place prise par la transmission au sol et des vitesses qui accrochent. D’une largeur hors tout de 1,67 m, il dispose d’un diamètre de giration élevé (8,65 m).

Nexos 240 F de Claas

Un engin homogène

Le Nexos a été jugé relativement homogène, même si l’hydraulique et le confort en cabine sont un ton en dessous des autres performances. Les utilisateurs ont apprécié la cabine bien insonorisée (74,7 dB) et le moteur coupleux. En revanche, le confort sur route n’a pas été idéal, et le temps de réaction des rapports sous charge a été jugé trop lent. « Mais je pense que c’est dû à la programmation », nuance Didier Langlois, de la chambre d’agriculture de Charente. Le Nexos est l’un des tracteurs les plus puissants du banc (101 ch), avec une consommation horaire dans la moyenne : 37,1 l/100 km sur route, et 5,7 l/ha en pulvé. Le relevage est très performant avec 3 680 daN relevés à l’arrière et 2 320 à l’avant ; à l’inverse de l’hydraulique, un peu limité par le distributeur à 41 l/min, contrairement aux 59 l/min annoncés par le constructeur. Ce modèle dispose d’une largeur hors tout de 1,61 m, pour un diamètre de giration de 8,79 m.

New Holland T4.95 F Supersteer

Faible diamètre de giration

Au niveau des défauts, le relevage arrière de ce modèle est moindre que celui de certains concurrents (2 840 daN) et les experts ont regretté l’absence de relevage avant. Par ailleurs, les utilisateurs ont estimé que le confort en cabine était « assez rudimentaire » et le temps de réaction des rapports sous charge un peu long. Enfin, la consommation de ce modèle a été l’une des plus élevées, avec 43,5 l/100 km sur route et 6,5 l/ha en traitement. En revanche, les experts ont jugé le tracteur très puissant (97 ch), avec un couple maximum à bas régime moteur. Le débit hydraulique mesuré est de 59 l/min à régime maximal. Enfin, grâce au pont Supersteer, son diamètre de giration n’est que de 6,75 m, pour une largeur hors tout de 1,66 m.

Frutteto 3 S 110 de Same

Un bon débit hydraulique

Le Frutteto a péché au niveau du moteur, de la conduite en transport et de la sécurité. Cet appareil était le plus puissant du test avec 106 ch, mais le réglage du débit d’injection était au-dessus de la normale. Sa consommation a été très importante à la vigne (6,4 l/ha) et un peu moins sur route (36,4 l/100 km). L’accès à la cabine a été jugé difficile, et le niveau sonore trop important (77,6 dB). Les performances de relevages arrière (3 040 daN) et avant (2 370 daN), ainsi que les débits hydrauliques (60 l/min à régime moteur maximal) ont été trouvés satisfaisants. Ce tracteur est le plus étroit des dix, avec 1,41 m de largeur hors tout et 8,92 m de diamètre de giration.

Kubota M 9540 Narrow

Un modèle simple et léger

Ce tracteur s’est moins bien comporté que les autres dans le cadre de l’essai. Il a montré un léger manque de puissance au-dessus de 2 000 tr/min, ainsi qu’une chute du régime dans les montées. Par ailleurs, la consommation a été importante : 6,1 l/ha en pulvérisation, et 43,8 l pour 100 km de route. Les relevages avant et arrière mesurés étaient limités : 2 040 daN à l’arrière, et 1 220 à l’avant, suite à un mauvais tarage du clapet de surcharge, et il manquait 15 bars de pression hydraulique. Le Narrow porte bien son nom puisqu’il était presque le plus étroit de l’essai, avec 1,46 m hors tout et un diamètre de giration de 8,67 m.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole